Illustration: pendant la coupe du monde 2014 de quidditch aux Etats-Unis.
Illustration: pendant la coupe du monde 2014 de quidditch aux Etats-Unis. - Janet Blackmon Morgan/AP/SIPA

La Marseillaise qui a suivi leur victoire a dû être magique. Les joueurs de l’équipe de France ont remporté avec brio les Jeux européens de quidditch, qui se tenaient ce week-end en Toscane, dans le village reculé de Sarteano.

Les Jeux européens de quoi ? De quidditch, ce sport fictif de l’univers d’Harry Potter inventé par J.K. Rowling, qui depuis dix ans possède des joueurs, des matchs et des règles bien réels. Celles-ci, qu’on peut lire par ici, ont dû être adaptées à un monde dépourvu de magie. Le résultat est un joyeux mélange de handball, de balle aux prisonniers et de rugby, où chaque joueur court en tenant un balai entre les jambes.

Mélange de rugby, de handball et de balle aux prisonniers

Le handball car trois joueurs, les « poursuiveurs », doivent jeter leur ballon (le « souafle ») dans les ronds servant de cages situés à chaque extrémité du terrain, défendus par un gardien. La balle aux prisonniers car deux « batteurs », équipés de « cognards », tentent au cours du match de balancer leur ballon sur les autres joueurs pour les pénaliser. Le rugby parce que le contact physique est autorisé, et largement présent. « Et le vif-d’or ? », demanderont les fans d’Harry Potter. Cette mini-balle dorée est en fait une balle de tennis glissée dans une chaussette, elle-même accrochée à la ceinture d’un joueur « neutre ». C’est à l'« attrapeur » de chaque équipe que revient la rude tâche de récupérer le vif-d’or. Notons enfin que, comme dans la série de livres, ce sport est mixte.

Mais revenons à la compétition. Les joueurs français ont rencontré en finale, sans surprise, ceux de l’équipe de Grande-Bretagne, et ont triomphé sur un score sans appel de 90 à 50. Sans appel mais pas sans douleur : comme le relève Libération, un des gardiens français a été blessé à la clavicule pendant la finale. Quand on vous parlait de contact physique…

La Norvège s’en tire avec la médaille de bronze dans ce tournoi qui réunissait également les équipes de Belgique, Catalogne, Allemagne, Irlande, Italie, Pologne, Espagne, Turquie et des Pays-Bas.

Mots-clés :