Une Anglaise reçoit une facture de 30.000 euros de téléphone à son retour de vacances

MAUVAISE SURPRISE Son opérateur lui a demandé une (très) grosse somme pour l'utilisation de son téléphone à l'étranger...

J. H.

— 

Etes-vous addict aux réseaux sociaux ? En vacances à l'étranger, gare à l'usage de votre smartphone... (photo d'illustration)

Etes-vous addict aux réseaux sociaux ? En vacances à l'étranger, gare à l'usage de votre smartphone... (photo d'illustration) — Rafael Ben-Ari/ Cha/NEWSCOM/SIPA

Elle en est devenue « folle », selon ses déclarations au Daily Mail, qui a raconté la mésaventure, vendredi. Shannon Mills, une Anglaise âgée de 19 ans, a reçu une facture de téléphone de plus de 30.000 euros alors qu’elle avait passé ses vacances, en Turquie. Ce séjour, commencé le 9 juillet avec sa famille, se déroulait pourtant bien. Pas un nuage à l’horizon, si ce n’est un texto envoyé quelques jours seulement après son arrivée dans son lieu de villégiature. « Le SMS disait que la facture atteignait [déjà] près de 4.000 euros », explique-t-elle au journal. Shannon Mills croit à ce moment-là qu’il s’agit d’une blague de son père, la mettant en garde contre son addiction aux réseaux sociaux… Comment pouvait-elle croire que son fournisseur d’accès à Internet était on ne peut plus sérieux ?

La note ne cessera de gonfler

En dépassement de forfait, la jeune femme est toutefois prévenue par son opérateur qu’à chaque connexion, et qu’à chaque Mo consommé, l’addition va grimper… Pour éviter tout problème, et même si elle ne pense pas un instant que ces mises en garde sont réelles, Shannon Mills désactive les données cellulaires de son téléphone. Sauf que… la facture ne cessera de gonfler, jusqu’à afficher la très importante somme de 30.837 euros (21.819 livres sterling). Toujours en Turquie, et alors que son père commence à angoisser aussi, l’Anglaise vérifie et revérifie son compte, n’en croit pas ses yeux, et puis se dit qu’elle réglera le problème à son retour chez elle.

« Cela fait cher les vacances »

De retour chez elle, la jeune femme s’attend à payer plus cher que les 35 euros environ de son abonnement mensuel. Evidemment. Selon les calculs, elle pense qu’elle devra exceptionnellement régler quelque 425 euros, car lors de son voyage, elle a en effet surfé sur Internet, sur Facebook notamment. Sauf qu’en découvrant l’énorme montant réclamé, elle dénonce tout de go un « souci » dans la facturation et alerte les médias. Elle assure qu’elle avait très rapidement désactivé les fonctions du téléphone… Si erreur il y a eu de la part du fournisseur, celui-ci ne l’a pas communiquée. Il a toutefois réduit la note à 4.000 euros. Les mêmes 4.000 euros du message d’alerte qu’elle avait reçu mi-juillet. « Cela fait cher les vacances », a déploré Shannon Mills, qui jure qu’elle ne partita plus à l’étranger avec son smartphone.