#ToyLikeMe: Des poupées atteintes de handicap pour sensibiliser les enfants

SOCIETE Des parents d'enfants handicapés ont fait plier un fabricant de jouets britannique...

20 Minutes avec agence

— 

Les poupées Makies sont, depuis ce mois de mai 2015, atteintes de handicap.

Les poupées Makies sont, depuis ce mois de mai 2015, atteintes de handicap. — Makies/Facebook

La Barbie est bien jolie et les poupées Disney ont de beaux yeux de biche… Impossible donc pour les quelque 150 millions d’enfants handicapés dans le monde de se reconnaître en leur jouet préféré. Alors le fabricant britannique Makies vient de lancer ses poupées handicapées ou dotées de singularités physiques, histoire de donner le change à la campagne de sensibilisation #ToyLikeMe, lancée par des parents d’enfants handicapés.

Celle-ci demandait justement aux leaders du marché, tels que Lego, Playmobil ou Disney, et ce souvent via des pétitions, d’élargir leurs critères de beauté et d’y insérer un peu de diversité, des handicap lourds ou physiques.

Si l’on n’oublie pas la rivale brune de Barbie portant haut sa cellulite aux fesses, ou la Ella chauve de Mattel (uniquement destinée aux hôpitaux américains spécialisés dans le traitement contre le cancer), aujourd’hui Makies ose aller plus loin. Exit les courbes parfaites de Barbie ou le rose douteux de Lego, faisons place aux lunettes à double foyer, aux poupées en fauteuil roulant, aux tâches de naissance, à la surdité ou au vitiligo.

Le Figaro précise, lui, que la société Arklu, fabricante des poupées Lottie, dont 25 % des jouets portent des lunettes, envisagerait d’ores et déjà « d’autres évolutions plus représentatives des handicapés au sein de ses collections ».

Mots-clés :