C'est une belle histoire d'amitié qui commence... sur les réseaux sociaux. Une histoire qui emballe le Web depuis des mois et trouve son épilogue dans un aéroport chinois, sous l'œil des caméras et d'une foule de curieux. 

Cette histoire est celle, rapporte Le Monde, de Matt Stephora, journaliste new-yorkais dont l'iPhone a été volé en février 2014. Un jeune homme qui voit alors défiler sur son Cloud, quelque temps plus tard, les photos d'un inconnu. L'homme partage également ses clichés sur Instagram: lui devant ce que le journaliste croit être des orangers (il s'agit en fait de kumquats), lui dans une ville asiatique... mais aussi des photos de feux d'artifice, d'enseignes aux couleurs chinoises, etc.

«Brother Orange», où es-tu?

Matt Stephora s'en amuse et partage son histoire sur Buzzfeed. D'emblée, la Toile s'emballe. Le journaliste devient une véritable star en Chine, où la version chinoise du site traduit son histoire. Des internautes se mettent alors à la recherche de l'homme mystérieux, surnommé «Brother Orange».

L'appareil volé serait donc effectivement en Chine. Et l'indice est confirmé, précise Le Monde, au terme d'une visite à l'App Store: l'ancien iPhone de Matt Stepora est toujours enregistré sur son compte iCloud et les photos prises avec l'appareil sont donc régulièrement sauvegardées en ligne. 

Weibo, en chef d'orchestre ?

Et finalement, l'homme mystère s'appelle Li Hongjun, ne vend pas d'oranges mais gère un restaurant à Meizhou. Le téléphone de Matt Stepora lui aurait été offert par un membre éloigné de sa famille.

Des Brésiliens retrouvent leur téléphone perdu à Paris (presque) grâce à Facebook

Ce mardi, et après quelques échanges sur Weibo (l’équivalent de Twitter en Chine), Brother Orange et Matt Stephora se sont donc retrouvés, éclairés par les flashes, à l’aéroport de Jieyang, dans la province du Guangdong. Reste que cette jolie histoire aurait été, selon le New York Times, directement orchestrée par des employés de Weibo.
 

Mots-clés :