Le château de Versailles interdit les perches à selfie

INSOLITE Le château redoute que les œuvres en pâtissent…

A.Ch. avec AFP

— 

Des touristes avec une perche à selfie, à Paris le 6 janvier 2015

Des touristes avec une perche à selfie, à Paris le 6 janvier 2015 — Remy de la Mauviniere/AP/

Fini les selfies dans la Galerie des glaces: le château de Versailles a banni les perches à selfies à l’intérieur du monument. Depuis quelques jours, les gardiens doivent surveiller les touristes qui veulent se prendre en photo à l’aide de ces bras téléscopiques sur lesquels on peut fixer son smartphone et poser devant une statue ou un tableau. Son maniement à proximité des œuvres d'art donne des sueurs froides aux conservateurs.

Instagram

Ni pied ni perche

Pour justifier la mise en place d’une signalisation interdisant les perches à selfie, en attendant que le règlement intérieur soit modifié lord d’un prochain conseil d’administration, la direction de Versailles fait valoir la spécificité du château, qui accueille 1.000 à 1.500 visiteurs par jour et présente des objets sans la protection d'une vitrine. Les accès de certaines salles sont aussi très étroits. «Le risque, c'est d'abîmer par mégarde des oeuvres mais aussi de blesser d'autres visiteurs dans les pièces étroites, précise-t-on au Château de Versailles. Nous n'avons relevé aucun incident causé par une perche à selfie, nous faisons de la prévention.»

Plusieurs objets «à risque» sont déjà bannis des grands musées français. Les pieds pour appareil photo n'ont pas droit de cité au Centre Pompidou et au Louvre, qui interdit également les parapluies non pliants, les casques de moto et les gros sacs à dos. Quant aux bras télescopiques, précise-t-on au Louvre, le musée français le plus visité avec 70% de touristes étrangers, ils «ne sont pas interdits à condition que leur usage respecte le règlement de visite».

>> Le Louvre reste le musée le plus visité du monde

Bientôt bannie de tous les musées?

Celui-ci proscrit notamment de «désigner les œuvres avec des objets risquant de les endommager, par exemple crayons ou autres instruments d'écriture, cannes, objets de toute nature utilisés par les guides pour guider leurs groupes». Au Centre Pompidou, on «s'achemine vers une interdiction mais la décision n'est pas encore arrêtée», indique la direction, qui redoute «aussi les sacs à dos et les poussettes».

Instagram

Plusieurs musées américains ont déjà interdit la perche à selfies, comme le Moma à New York et le Smithsonian qui regroupe plusieurs musées à Washington. Ce dernier présente cette décision comme «une mesure préventive pour protéger les visiteurs et les objets, particulièrement en cas d'affluence». L'interdiction est également en vigueur dans plusieurs musées australiens comme la National Gallery à Camberra.

Mots-clés :