La cité perdue du «dieu singe» découverte dans la jungle au Honduras

ARCHEOLOGIE Une cité légendaire a été découverte par une expédition archéologique…

A.-L.B.

— 

Capture d'écran du site National Geographic à propos d'une cité perdue au Honduras, le 3 mars 2015.

Capture d'écran du site National Geographic à propos d'une cité perdue au Honduras, le 3 mars 2015. — Capture d'écran National Geographic

Avez-vous entendu parler de «la cité blanche», ou encore de «la cité du dieu singe» perdue dans la jungle du Honduras? Des archéologues ont apparemment découvert cette cité légendaire lors d’une expédition de ce petit pays d’Amérique centrale, raconte le National Geographic lundi (article gratuit en anglais).

>> Lire: A Paris, des centaines de squelettes découverts sous un magasin

Dans la jungle, les archéologues ont découvert des ruines de cette civilisation prospère il y a mille ans, et disparue depuis. Parmi les restes, figurent une pyramide de terre, des monticules, de vastes places, des sculptures, et des sièges cérémoniels. Des constructions et des objets retrouvés dans un état exceptionnel, précise la revue scientifique.

Localisation toujours secrète

La recherche de la «cité blanche» a débuté il y a plusieurs centaines d’années, après une lettre de Cortès au roi d’Espagne Charles Quint en 1526. En 1940, l’aventurier Theodore Morde était ressorti de la jungle hondurienne en possession de nombreux objets de cette cité, mais il s’était suicidé avant de dire où se trouvait le site archéologique.

La localisation de ce site dans la jungle reste, pour des raisons de sécurité, toujours secret.