Des scientifiques ont mené une étude sur la vie après la mort.
Des scientifiques ont mené une étude sur la vie après la mort. - K.Porter/AP/SIPA

>> L'histoire du prêtre était fausse. Lire ici notre article rectificatif.

Et si Dieu était une femme? C'est ce qu'affirme le père John Micheal O’neal, prêtre de 71 ans dans le Massachusetts. Le 29 janvier dernier, il est amené d’urgence à l’hôpital, victime d'une crise cardiaque. Quelques minutes après son arrivée, il est déclaré cliniquement mort. Les médecins parviennent finalement à le «ramener à la vie en redémarrant son cœur, 48 minutes après qu’il s’est arrêté, rapportent plusieurs médias américains.

Le religieux américain a prétendu avoir des souvenirs clairs de ce qui lui était arrivé pendant ces longues minutes de mort clinique. Il explique avoir eu la sensation d’être sorti de son corps, entouré par une lumière écrasante, et éprouvé un sentiment d’intense amour autour de lui. Des sensations souvent évoquées par ceux qui ont fait l’expérience de mort imminente (EMI).  

Dieu, une «figure maternelle chaleureuse et réconfortante»

Mais John Micheal O’neal va plus loin. Il affirme être monté au ciel et avoir rencontré le Tout-puissant. Celui-ci serait un «être de lumière», mais surtout, une «figure maternelle chaleureuse et réconfortante».

«Sa présence était à la fois immense et réconfortante», déclare le prêtre catholique. «Elle avait une voix douce et apaisante et sa présence était aussi rassurante que l'étreinte d'une mère. Le fait que Dieu soit une Sainte=Mère au lieu d'un Saint-Père ne me dérange pas, elle est tout ce que j'espérais et même plus encore».

Ces déclarations ont provoqué l’émoi dans le clergé catholique de l'archidiocèse, obligeant le cardinal Sean P. O’Malley  à faire une déclaration publique, pour expliquer que Dieu n’était pas une femme et que le père O’neal avait subi des hallucinations.

Mots-clés :