Un gynécologue et sa patiente (illustration).
Un gynécologue et sa patiente (illustration). - CORDON PRESS/SIPA

Son existence fait débat, mais le point G a coûté sa licence à un gynécologue américain. Le docteur Kurt Froehlich a été radié par l'ordre des médecins de l'Ohio pour des relations «inappropriées» avec au moins deux patientes.

Selon des documents publiés par The Smoking Gun, lors d'une consultation, une première patiente, qu'il connaissait et avec qui il travaillait, lui a demandé de lui montrer où se situait son point G. Le docteur s'est exécuté. Lors d'un second rendez-vous, à l'hôpital, il a recommencé mais, cette fois, a stimulé la patiente «jusqu'à l'orgasme». Il a ensuite avoué avoir eu des relations sexuelles avec cette femme, qui, comme lui, était mariée. Froehlich a également joué avec le point G d'une autre patiente, mais il affirme ne pas avoir eu de relation sexuelle avec cette dernière.

Une secrétaire médicale l'a encore accusé d'avoir «glissé la main» sous sa chemise et de lui avoir touché la poitrine. 

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé