«Hey, t'es bonne toi!». «Il y a un 06 qui va avec ce petit cul?» Quand un gros relou dit ce genre d'obscénités à une jeune femme, celle-ci oscille souvent entre l'envie de lui mettre une claque et celle de lui demander s'il s'adresserait de cette manière à sa mère. Au Pérou, une équipe vidéo a décidé de prendre cette phrase au mot et en piégeant ces agaçants petits dragueurs de rue. L'équipe de caméra cachée a repéré quelques jeunes récidivistes et décidé de les confronter à la seule personne sur Terre dont ils ne discutent pas l'autorité: leur mère. 

 

Relookées, coiffées, maquillées et habillées de manière sexy, elles ont été filmées en train de marcher sous les yeux de leurs fils qui, ne les reconnaissant pas, leur ont balancé quelques formules d'une poésie douteuse. Dans la vidéo, on peut voir l'une d'elles, vêtue d'une robe noire qui, en passant devant ses deux fils, entend l'un d'eux  faire une remarque sur ses dessous. Ni une ni deux, la mère se retourne, retire ses lunettes de soleil face au jeune homme, qui réalise avec horreur qu'il vient de s'adresser... A sa propre mère.

Mais ce n'est que le début. Ses propos déclenchent l'ire de la mère, qui passe sa colère sur son fils, le recadrant sérieusement et lui décoche au passage quelques coups de sac au visage.

A Lima, la capitale péruvienne, 7 femmes sur 10 auraient déjà été victimes de harcèlement de rue. Il y a quelques semaines, une autre vidéo montrant une jeune femme tournée en caméra cachée à New York dénonçait le harcèlement de rue.

Mots-clés :