Capture d'écran d'une vidéo de BFM TV montrant des manifestants anti-«Charlie Hebdo» brûler un drapeau italien et des effigies de Nicolas Sarkozy eu Pakistan.
Capture d'écran d'une vidéo de BFM TV montrant des manifestants anti-«Charlie Hebdo» brûler un drapeau italien et des effigies de Nicolas Sarkozy eu Pakistan. - BFMTV

Après la publication de la nouvelle une de Charlie Hebdo représentant Mahomet mercredi dernier, les manifestations contre le journal satirique français se sont poursuivies lundi. Des défilés anti-Charlie ont eu lieu dans de nombreux pays, et des drapeaux français, mais aussi des effigies du chef de l'Etat, François Hollande, ainsi que celles de dessinateurs de l'hebdomadaire satirique ont même été brûlées.

De telles manifestations ont également eu lieu au Pakistan, mais, dans la ville de Bannu, dans la province du Waziristan, où des hommes furieux se sont rassemblés sur la principale place du marché scandant «Mort au gouvernement français», c'est un drapeau italien et une effigie de Nicolas Sarkozy, qui ont été détruits, rapportent l'Irish Times et le Daily Mail.

Retrouvez la vidéo originale en cliquant ici.

Les manifestants ont semble-t-il confondu drapeaux français et italien, et oublié que François Hollande était depuis 2012 le chef de l'Etat...

«Nous sommes en colère contre le magazine français et le gouvernement français, qui ont insulté notre saint prophète», a expliqué Fakhr-e-Azam Wazir, un membre d'une tribu du nord du Waziristan présent à Bannu lundi. «Aujourd'hui, nus brûlons leur drapeau et leur président Sarkozy.» L'effigie d’un inconnu, qu’ils prenaient pour le rédacteur en chef de Charlie Hebdo, a également été brûlée.

Mots-clés :