Bunny, petite chienne bâtarde âgée de neuf ans, avait survécu aux vagues géantes générées par la catastrophe mais avait disparu dans les jours suivants, a expliqué mardi à l'AFP sa propriétaire Ailyn Metran, qui avait dû quitter la ville de Tacloban en proie au chaos après le passage du typhon.

«Je n'ai jamais perdu espoir»

C'est à Tacloban que Metran et son mari ont retrouvé l'animal émacié le mois dernier alors qu'il faisait les poubelles. «Nous avons vu une chienne errante toute sale qui lui ressemblait. J'ai appelé son nom et elle est venue pour être câlinée», a ajouté Metran, qui travaille pour la sécurité sociale. «Je n'ai jamais perdu espoir. Dieu a sauvé Bunny des vagues alors pourquoi l'aurait-il laissée ensuite mourir», a-t-elle ajouté.

La catastrophe du 8 novembre 2013 avait fait plus de 7.350 morts. Formé dans l'océan Pacifique, Haiyan avait ravagé des îles du centre de l'archipel philippin avec les vents les plus violents jamais enregistrés à terre et des vagues géantes qui avaient lessivé le littoral. Deux des trois chiens de la famille de Metran avaient péri noyés lors du typhon, mais Bunny avait survécu, avant de disparaître lorsque la famille avait quitté la ville.

«Pour de nombreuses victimes qui ont quasiment tout perdu, les animaux domestiques ont beaucoup d'importance, ils représentent leur vie d'avant», a commenté Anna Cabrera, directrice de la Société protectrice des animaux des Philippines.

Mots-clés :