Chine: Des «contrôles de sécurité anaux» pour éviter les pigeons piégés

ASIE  Ce mercredi, avait lieu la fête nationale chinoise...

N.Beu.

— 

Illustration pigeon.

Illustration pigeon. — Jan-Philipp Strobel / DPA / AFP

La Chine ne plaisante pas avec les mesures de sécurité. Alors qu’avait lieu ce mercredi la fête nationale -l’anniversaire de la proclamation de la République populaire de Chine en 1949 par Mao Zedong-, rien ni personne n’a échappé à la vigilance des autorités, pas même les oiseaux. Pour assurer la bonne tenue des festivités, 10.000 pigeons qui devaient être relâchés ont donc subi des contrôles très poussés, des ailes jusqu’à leur anus, relate le très sérieux quotidien britannique The Guardian.

The People’s Daily, un organe en ligne du Parti communiste chinois, a ainsi tweeté une photo sous-titrée: «10.000 pigeons subissent des contrôles de sécurité anaux à la recherche d’objets suspects». Sans préciser pour autant ce que pourraient être ces «objets suspects».

 

Tout juste sait-on, grâce au Legal Evening News, que l’inspection a eu lieu mardi soir, au centre sportif Yuetan, dans l’ouest de Pékin. Les pigeons non piégés ont ensuite été chargés à l’intérieur de véhicules fermés à double tour et acheminés vers la place Tiananmen, où ils ont été examinés une seconde fois. A 6h du matin (heure locale), ils ont enfin pu être relâchés en toute sécurité. Aucun n’a vraisemblablement explosé en plein vol.

Mots-clés :