Cette huile est également montrée du doigt car à forte dose, elle favoriserait la survenue de maladies cardio-vasculaires.
Cette huile est également montrée du doigt car à forte dose, elle favoriserait la survenue de maladies cardio-vasculaires. - Odd Andersen afp.com

Un détenu, incarcéré à la prison de Lantin en Belgique, a refusé de comparaître mercredi devant le tribunal correctionnel de Liège pour ne pas manquer… le jour des frites, relate La Meuse. Et en l’occurrence, ce menu n’est servi que le mercredi et le dimanche.

«L’appel des frites»

Cet homme, d’une trentaine d’années, a déjà été condamné à 17 reprises dont 16 fois pour des faits de vol. Selon La Meuse, la dernière condamnation de ce voleur multirécidiviste, toxicomane depuis de longues années, remonte à janvier dernier. Il avait alors écopé d’une peine d’un an de prison mais avait pu quitter Lantin assez rapidement. En juillet cependant, il avait été intercepté alors qu’il volait des voitures.

Mais ce mercredi matin, il a préféré demander à son avocat de le représenter par crainte de rater le service du déjeuner, avec les fameuses frites. «L’appel des frites a été plus fort!», a conclu le substitut, sidéré par le comportement du prévenu. Une peine de 20 mois de prison a été requise à l’encontre du gourmand, mentionne le site Internet.

Mots-clés :