Illustration: un panneau Stop.
Illustration: un panneau Stop. - Marketa Hofmanova/AP/SIPA

Un véritable casse-tête. Au croisement de la rue des Ecoles et de la route de Brette, dans la commune de Parigné-l’Êvêque dans la Sarthe, quatre panneaux «stop» ont été installés le 21 août dernier, rapporte France Bleu. Soit un à chaque entrée de l’intersection.

Selon la radio, la ville voulait réduire la vitesse sur ce carrefour dangereux et très passant. Il relie ainsi deux écoles (une primaire et une maternelle), le collège, la salle de gym et tous ceux qui arrivent de Brette-les-Pins. Les automobilistes sont désemparés.

«Celui qui arrive en premier redémarre»

En effet, les conducteurs qui arrivent à ce carrefour peuvent se retrouver bloqués, ne sachant pas à qui revient la priorité. Car Il est possible que quatre voitures se retrouvent à l’arrêt, en même temps, à attendre que l’une d’entre elles prenne une initiative.

Mais les usagers craignent également que ces stops soient plus dangereux qu’une intersection classique. «Il arrive qu’on s’engage à plusieurs personnes en même temps et on se retrouve coincés au milieu» du croisement. Si le maire reconnaît que l’intersection est désordonnée, il rétorque néanmoins que «celui qui arrive en premier redémarre, ensuite c’est la règle de la priorité à droite, puis si chacun a quelqu’un à sa droite, ce sera la courtoisie», lit-on dans un article du Parisien

Selon France Bleu, le maire va rappeler l’utilité et les règles du carrefour dans le prochain bulletin municipal, qui sera distribué d’ici un mois aux Parignéens.

Mots-clés :