Capture d'écran du compte Docshadok sur Instagram, le 1er septembre 2014.
Capture d'écran du compte Docshadok sur Instagram, le 1er septembre 2014. - DOCSHADOK / INSTAGRAM

A Puteaux, la mairie pratique le tri des couleurs. Aux garçons le bleu, aux filles le rose. Samedi, les 4.500 écoliers de la ville se sont donc vu offrir un cartable de couleur différente selon leur genre, lors d’une grande fête organisée avant la rentrée scolaire.

;

Les garçons ont, par ailleurs, reçu en cadeau un petit robot à construire, tandis qu’aux filles ont été distribués des livres pour apprendre à créer ses propres bijoux. Un choix qui passe pour une provocation auprès de certains, alors que la polémique sur la théorie du genre agite encore les écoles, même après l’abandon des «ABCD de l’égalité».

Christophe Grébert, créateur du site monputeaux.com et opposant à la maire UMP, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, s’en est ainsi ému dans un article publié dimanche, où il dénonce également le coût de l’opération (300.000 euros pour l’ensemble des festivités). Sur Twitter, les réactions commencent également à fleurir.

 

 

 

Mots-clés :