Etats-Unis: Un ex-dresseur des forces américaines en Irak retrouve son chien renifleur

1 contribution
Publié le 5 mai 2014.

ANIMAUX - Une blessure au dos a forcé le sergent Bos à quitter l’armée en 2012, mais Cila a dû rester en mission. Lorsqu’elle a pu prendre sa retraite, son maître a tout fait pour la récupérer...

Des retrouvailles émouvantes. Le 30 avril dernier, le sergent Jason Bos, un ex-dresseur des forces américaines en Irak, a retrouvé Cila, son compagnon de travail pendant quatre ans, après de longues années de séparation.

Enrôlé au sein de l'armée américaine en tant que maître-chien, le sergent Jason Bos s’est entraîné avec Cila «M389» pendant plusieurs mois au chenil militaire de la base de Lackland, puis, à partir de 2008, le duo a servi à de nombreuses reprises en Irak. La chienne était spécialement dressée pour détecter les explosifs sans être tenue en laisse, et pour répondre aux ordres de Jason Bos, qui se trouvait avec les autres soldats à plusieurs mètres en retrait.

«Ce n’est pas un animal de compagnie»

Pendant près de cinq ans, le duo a noué un lien très fort. Sur la base, le sergent passait une grande partie de son temps libre à jouer avec Cila. «On nous recommande de ne pas trop s’attacher, que ce n’est pas un animal de compagnie, mais un instrument pour protéger les gens», a raconté Jason Bos au Chicago Tribune. «Mais c’est difficile.»

Cependant, leur collaboration a du s’arrêter lorsqu’une blessure au dos a forcé le sergent Bos à quitter l’armée en 2012. Mais «CiCi», comme Bos la surnommait, avait encore du temps à passer sous les drapeaux. Les chiens militaires restent en mission sur le terrain jusqu’à ce qu’ils ne puissent plus être utiles, normalement vers l’âge de 7 ans. Le sergent a bien tenté de l’emmener avec lui, mais l’armée a refusé, et il a du rentrer seul chez lui dans le Michigan.

«Elle va pouvoir se reposer»

Jason Bos doutait de pouvoir retrouver Cila. Mais il y a un mois, il a appris que la chienne allait prendre une retraite bien méritée. Le responsable du chenil de son ancienne base l’a contacté pour voir s’il voulait adopter la chienne. Il a sauté sur l’occasion, et, après quelques formalités administratives, a pu faire rapatrier la chienne depuis l’Allemagne.

Mercredi 30 avril, après un vol de neuf heures, Cila a débarqué à l’aéroport international d’O’Hareà Chicago, où Jason Bos l’attendait. La chienne n’avait pas oublié son partenaire, puisqu’elle lui a sauté dans les bras dès qu’il l’a eu appelée. «Elle m’a regardé, elle m’a senti et elle m’a reconnu», a-t-il raconté. Ce soir-là, la chienne a pris un bon bain et a été toilettée. «Toute sa vie, elle n’a fait que travailler. Maintenant, elle va pouvoir se reposer», a conclu Jason Bos.

* Bérénice Dubuc

 
Mots-clés
Newsletter
La 13H

Votre point info
de la mi-journée

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr