Un papyrus rélvèle l'existence de la
Un papyrus rélvèle l'existence de la - Karen L. King/AP/SIPA

Les quatre piliers du mariage chrétien, liberté, indissolubilité, fidélité et fécondité, ont-ils été respectés par Jésus? La question se pose sérieusement depuis l’authentification d’un papyrus évoquant sa «femme». Le Christ était donc potentiellement marié, selon le document analysé par Karen King, professeure d’histoire à la Harvard Divinity School.

Lors de sa découverte, ce papyrus avait été accueilli avec scepticisme par le Vatican, qui l’avait considéré comme un faux, évoquant des erreurs grammaticales et la forme des caractères inappropriée. En langue copte, on peut y lire les phrases suivantes: «Jésus leur a dit, "ma femme"» ainsi que: «Elle pourra être ma disciple».

Son origine se situerait entre le VIe et le IXe siècle

Les scientifiques ont donc authentifié le document en analysant son encre et sa structure grammaticale. Son origine se situerait entre le VIe et le IXe siècle. «Toutes ces analyses et le contexte historique indiquent que ce papyrus est presque certainement le produit des chrétiens anciens et non un faux d’aujourd’hui», conclut l’étude dans la Harvard Theological Review.

Jusqu’à présent, aucun évangile ne mentionnait le mariage de Jésus ou ses disciples féminines. Karen King précise que ce document ne prouve pas encore que Jésus était marié. Selon elle «ce texte souligne seulement que les femmes, mères et épouses, pouvaient aussi être des disciples de Jésus, un sujet qui faisait l’objet d’un débat passionné au début de la chrétienté». A terme, il pourrait même relancer le débat sur le célibat des prêtres.

Mots-clés :