Un écran géant diffuse une vidéo de lever de soleil à Pekin, le 16 janvier 2014.
Un écran géant diffuse une vidéo de lever de soleil à Pekin, le 16 janvier 2014. - Twitter

La Chine victime d'une contrefaçon. Jeudi, la photo d'un écran sur lequel apparaissait le soleil, au beau milieu d'un brouillard épais dû à la pollution, a fait le tour des sites d'information, dont 20 Minutes. Problème: si ce cliché n'était pas un faux, il immortalisait en réalité une scène d'une durée de dix secondes maximum, diffusée dans une publicité de la province de Shandong.

A l'origine du buzz, une photo postée sur Twitter par un journaliste chinois et retweetée sur le correspondant du New York Times à Pékin, Edward Wong, qui montrait un film de lever de soleil diffusé sur l’un des écrans traditionnellement utilisés pour l’information touristique. Un ersatz de soleil censé illustrer la gravité de la situation dans la capitale chinoise, plongée jeudi dans un épais brouillard de pollution.

北京人是這麼看日出的,真尼瑪高科技 pic.twitter.com/lOuTEkGvQM

— 小苦逼 (@joneshen1992) 16 Janvier 2014

De fait, la densité de particules de 2,5 microns de diamètre (PM 2,5), les plus nocives, avait atteint dans la nuit de mercredi à jeudi à Pékin le seuil de 671 microgrammes par mètre cube, selon l'ambassade américaine. Soit un niveau 27 fois plus élevé que le plafond préconisé par l'Organisation mondiale de la santé pour une exposition de 24 heures.

Mais pas de là à encourager les autorités à installer un écran diffusant l'image du soleil. Selon le site Mashable, la publicité contenant l'image en question est en réalité diffusée toute l'année, pollution ou non. En regardant la photo avec attention, on peut effectivement apercevoir le logo de la province de Shandong, commanditaire du spot.

Mots-clés :