Capture d'écran du site du Gorafi, le 12 septembre 2013.
Capture d'écran du site du Gorafi, le 12 septembre 2013. - 20 MINUTES

Bérénice Dubuc

Un joli fail. Ce jeudi, le Medef s’est fendu d’un petit cours d’Internet à l’attention d’Attac, qui ne semblait pas faire la différence entre Le Gorafi et un véritable site d’information.

>> Les sites parodiques sont-ils si inoffensifs, à lire ici.

Comme le raconte Le Lab, en début d'après-midi ce jeudi, l’organisation altermondialiste a publié un message sur son compte Twitter indiquant: «Le MEDEF demande aux salariés précaires d'avoir un peu plus d'imagination pour s'en sortir», suivi d’un lien vers un article du Gorafi sur le sujet.

 

 

Problème, comme tous les articles du site parodique, cette information était fausse. Le compte Twitter du Medef a alors saisi l’occasion de souligner avec ironie sur le réseau social l'erreur d'Attac.

Tentant de se rattraper, l’association a alors répliqué à plusieurs reprises. D’abord en répondant directement au tweet du Medef.

Puis, un peu plus tard, en postant une twitpic accompagnée d’un disclaimer.