François Hollande confond les Japonais et les Chinois

78 contributions
Publié le 7 juin 2013.

POLITIQUE - Le chef de l'Etat a commis un lapsus sans s'en rendre compte...

C’est un lapsus qui ne devrait faire plaisir ni à Pékin, ni à Tokyo. Alors qu’il évoquait lors d’un discours ce vendredi à Tokyo la prise d’otages de janvier dernier en Algérie, qui a coûté la vie à des otages japonais et français, François Hollande a confondu les peuples japonais et chinois.

Le chef de l’Etat saluait la lutte commune du Japon et de la France contre le terrorisme et a déclaré qu’après la prise d’otages sanglante d’In Amenas, il avait «exprimé les condoléances du peuple français à l’égard du peuple chinois», au lieu du peuple japonais. François Hollande ne s’est pas rendu compte de son lapsus et n’a pas pu rattraper sa bourde en direct. Une bourde d’autant plus remarquable que les relations diplomatiques entre la Chine et le Japon sont historiquement tendues.  

Heureusement, l'interprète du Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a rectifié d'elle-même.

 De son côté, l'Elysée explique que le chef de l'Etat est fatigué. 
C.C.
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr