Un nid de frelons.
Un nid de frelons. - GILE MICHEL/SIPA

A.Ch. et M.Gr.

L'histoire fait pschitt. Mercredi, un article du journal suédois Nyheterna Sverige est revenu sur le devant de la Toile, rapportant le décès d'un homme de 35 ans qui aurait été retrouvé mort par son voisin après avoir tenté d’avoir des relations sexuelles avec un nid de frelons.

Sauf que l'article, daté du 17 septembre 2012, émanait d'un site satirique suédois. Ainsi, les traces de sperme retrouvées par les enquêteurs sur des frelons (morts, eux aussi), les poils pubiens sur le nid.... Même la façon dont l'homme avait introduit son pénis dans le nid, qu'il aurait saisi à deux mains. Tout était faux.

Le terrible bilan de 146 piqûres, dont 46 sur les parties génitales, était lui aussi fantaisiste. Tout comme l'intervention du psychologue suédois, qui estimait dans l'article que l’homme avait «dû avoir une certaine forme de dépendance sexuelle qui a dégénéré et l’a poussé à la limite».