Les ménages français n’ont pas le moral

BAROMETRE – L’indicateur à son plus bas niveau historique…

Avec agence

— 

Après un rebond en février, la consommation des ménages français a de nouveau décroché en mars, reculant de 1,7% sous le coup de l'inflation, "première alerte sérieuse" pour la croissance depuis le début de l'année, aux yeux des économistes.8

Après un rebond en février, la consommation des ménages français a de nouveau décroché en mars, reculant de 1,7% sous le coup de l'inflation, "première alerte sérieuse" pour la croissance depuis le début de l'année, aux yeux des économistes.8 — AFP/Infographie

Le moral des ménages français est à son plus bas niveau historique. L'indicateur qui le mesure s'est établi à -37 contre -36 en mars, soit la dixième baisse consécutive, a annoncé ce mardi l'Insee. Des spécialistes craignent pour la consommation, traditionnel moteur de la croissance.


«Les ménages continuent de craindre pour la situation économique en général et pour leurs finances personnelles (perspectives au plus bas depuis décembre 1995), ce qui est bien compréhensible avec l'addition actuelle des crises», analyse Mathieu Kaiser, de BNP Paribas.


«Désabusés par la hausse des prix, inquiets sur la santé de l’immobilier et soucieux de l’évolution de leur situation financière, les ménages mettront le frein à main sur les dépenses cette année», pronostique Alexander Law, économiste du cabinet d’analyse Xerfi

Etes-vous inquiet pour votre avenir, avez-vous diminué votre consommation ? Dites le nous ci-dessous…

Mots-clés :