Bruce Willis vs Apple? La femme de l'acteur dément une action en justice

32 contributions
Publié le 4 septembre 2012.

HIGH TECH - L'acteur de «Die Hard» envisage une action en justice contre la firme à la pomme pour que ses filles puissent hériter de sa bibliothèque iTunes, selon «The Sun»...

Dernière info (8h30): La femme de Bruce Willis, Emma Heming-Willis, a démenti l'information dans un tweet: «Cette histoire est fausse», sans donner plus de détails.

Après avoir affronté Samsung en justice, Apple pourrait faire face… à Bruce Willis. L’acteur hollywoodien de 57 ans préparerait déjà sa succession, et aimerait que ses trois filles, Rumer, Scout et Tallulah, puissent hériter des titres qu’il a achetés sur iTunes. Mais selon les conditions d’utilisation du service de la firme à la pomme, il est impossible de transférer les contenus achetés vers un autre compte. Après le décès d’un utilisateur, les fichiers téléchargés seront donc perdus. Car contrairement à ce que l’on pourrait penser en achetant des titres sur iTunes, ces derniers ne nous appartiennent pas vraiment. L’utilisateur achète seulement le droit de les écouter. Dans ses conditions d'utilisations, Apple précise que «les Produits iTunes ne sont concédés que sous forme de licence». Un désavantage non négligeable en comparaison aux CD qui peuvent être légués.

Bruce Willis aimerait donc faire reconnaître à Apple qu’il est bien le propriétaire des fichiers achetés sur iTunes via une action en justice, selon le Sun.

«La loi va rattraper son retard» 

L’acteur de Die Hard n’est pas le premier à pointer du doigt l’impossibilité de transférer les contenus achetés sur iTunes vers un autre compte, mais aucun procès n’a jamais été intenté contre la firme à la pomme sur ce point.

«De nombreuses personnes seront surprises d’apprendre que tous les morceaux et les livres qu’ils ont achetés au fil des années ne leur appartiennent pas vraiment. Il est normal qu’on veuille les léguer à un être cher. La loi va rattraper son retard, mais dans l’idéal Apple et les autres devraient mettre à jour leurs conditions d’utilisation et trouver une meilleure solution pour leurs clients», a déclaré Chris Walton, expert en droit de succession, au Sun.

Anaëlle Grondin
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr