Apple connaîtra un déclin similaire à Sony, prédit un analyste

11 contributions
Publié le 27 avril 2012.

HIGH-TECH - Le PDG de Forrester Research sort sa boule de cristal, mais tout le monde ne partage pas son avis...

«Apple = Sony», attaque George Colony. Dans un billet publié jeudi, le PDG de Forrester Research explique «qu'Apple va décliner dans l'ère post-Steve Jobs» comme Sony l'a fait après le départ de son cofondateur Akio Morita en 1994.

Colony se réfère à la théorie du sociologue Max Weber de 1947. Dans son essai La théorie des organisations sociales et économiques, Weber distingue trois catégories: légal/bureaucratique («le gouvernement US ou IBM», selon Weber), traditionnel (l'Eglise catholique) et charismatique (dirigé par des individus «spéciaux et à part»). C'est évidemment dans cette catégorie que l'analyste range Apple.

 

Perte de la «capacité à prendre des risques»

«Steve Jobs a emmené trois choses avec lui: 1) un leadership charismatique et singulier qui soude l'entreprise et obtient des performances extraordinaires des employés; 2) la capacité à prendre des gros risques; 3) une vision inégalée pour imaginer et mettre au point de nouveaux produits», estime Colony. Selon lui, «Apple va continuer sur sa lancée pour 24-48 mois; mais sans l'arrivée d'une nouvelle figure charismatique, l'entreprise va glisser d'un statut de grande compagnie à celui de bonne compagnie, avec un ralentissement de la croissance de ses bénéfices et de son innovation».

 

Pour l'instant, l'entreprise continue sur la trajectoire dessinée par Jobs en battant record sur record. Désormais, Apple est la première capitalisation boursière mondiale.

 

Mais Colony cite en exemple Sony, Polaroid, Apple (en 1985) et Disney. Il ne mentionne pas Tim Cook mais estime que Jonathan Ive (designer en chef) ou Scott Forstall (l'architecte d'iOS) possèdent les qualités pour reprendre le flambeau de Jobs.

 

Une sortie préparée

Apple est différent de Disney, rétorque TechCrunch, notant que les succès de l'iPhone et de l'iPad ne vont pas s'estomper en deux ans car Apple a «créé un écosystème». Sur le blog Daring Fireball, l'éternel défenseur d'Apple, John Gruber, apprécie la comparaison avec Disney, mais selon lui, Colony oublie un point capital: «Apple a été préparé à l'ère post-Steve Jobs».

 

D'abord avec de nombreux produits dans les tuyaux (dont la rumeur persistante autour d'un téléviseur, qui pourrait faire grimper les bénéfices de l'entreprise). Surtout, un point que Colony ne prend pas en compte, c'est que Jobs a incorporé son ADN dans la culture Apple, comme l'expliquait Gruber à 20 Minutes dans une interview. Et il n'est pas toujours nécessaire de remplacer une personne par une personne: entre Cook le besogneux, Ive le créatif et Forstall le technicien, Apple dispose d'un triumvirat diablement efficace.

 

Philippe Berry
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr