Un sénateur américain demande à la FTC d'enquêter sur Apple et Google

0 contributions
Publié le 6 mars 2012.

HIGH TECH - L'élu souhaite que le gendarme américain se penche sur l'affaire des applications iOS et Android, susceptibles de récupérer photos et carnets d'adresses sans le consentement des utilisateurs...

La polémique ne cesse d’enfler depuis la publication par le New York Times de plusieurs articles affirmant que des applications téléchargées sur l’App Store d’Apple et l’Android Market de Google permettaient de récupérer des données utilisateurs sans leur autorisation.

En réaction à ces révélations, le sénateur démocrate Charles Schumer a écrit à la Commission fédérale du commerce (FTC) pour lui demander d’ouvrir une enquête, rapporte le site spécialisé CNET.com. Il veut pouvoir déterminer si ces applis pour smartphones Apple ou Android peuvent servir à voler des photos privées ou les contenus de carnets d’adresses (c’était le cas du très populaire Path), comme l’a récemment révélé Bits, le blog high tech du New York Times.

«Lorsque quelqu’un prend une photo, cela devrait rester privé»  

L’élu dénonce une «pratique inquiétante et potentiellement injuste dans le marché des applications smartphones». Pour lui, «les fabricants de smartphones ont l’obligation de protéger les données privées de leurs utilisateurs». Le sénateur a estimé que «lorsque quelqu’un prend une photo, sur un téléphone cellulaire privé, cela devrait rester privé». Dans son courrier, Charles Schumer a demandé à la FTC de forcer les fabricants de smartphones à mettre en place des protections pour s’assurer que personne ne puisse avoir accès à des données privées sans le consentement explicite du possesseur de l’appareil.

Le mois dernier, deux membres du Congrès américain avaient déjà demandé au PDG d’Apple, Tim Cook, des explications concernant la gestion des données par les applications du système d’exploitation iOS. Un porte-parole de la firme à la pomme avait à ce moment-là expliqué au site AllThingsDigital qu’une mise à jour serait effectuée pour que les applications aient à demander le consentement explicite de l’utilisateur avant d’accéder à ses données.

>> Et vous, craignez-vous pour vos données personnelles lorsque vous téléchargez des applications pour votre smartphone? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous.

A.G.
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr