L'iPhone 4 a bien un problème d'antenne, selon une association de consommateurs

26 contributions
Publié le 13 juillet 2010.

HIGH-TECH - Le verdict de Consumer Reports, après des tests intensifs, est sans appel...

De notre correspondant à Los Angeles

«Nous ne pouvons pas recommander l'achat de l'iPhone 4.» Le verdict de l'influent Consumer Reports, un équivalent américain de 60 millions de consommateurs, est tombé, lundi, aux Etats-Unis. Et il fait du bruit: jusqu'ici, la polémique sur les supposés problèmes d'antenne du mobile d'Apple restait confinée aux cercles techno-geeks. Désormais, elle passe dans le domaine grand public. Dans l'immédiat, Apple n'a pas réagi.

«Les ingénieurs de Consumer Reports confirment qu'il y a un problème de réception sur l'iPhone 4», écrit le magazine, qui parle «d'un défaut de conception». «Quand votre doigt, ou main, touche» la bande noire en bas à gauche (voir photo), «la réception peut se dégrader» jusqu'à 20 dBm, précise-t-il. Assez pour perdre un appel «dans les zones de faible signal».

Les explications d'Apple contredites

Consumer Reports a testé trois iPhone 4 –achetés dans trois boutiques différentes de New York– dans une salle spécialisée permettant de recréer diverses conditions de réseau. Tous ont été affectés par le contact humain à la jonction des deux antennes externes constituées par l'armature métallique encerclant l'iPhone 4 –une nouveauté du design.

La semaine dernière, Apple avait avancé une explication aussi «simple que surprenante»: la formule employée par l'entreprise, qui sera bientôt corrigée par une mise à jour logicielle, affiche «trop de barres de réception». En substance, l'utilisateur croit avoir cinq barres, alors qu'il n'en a que deux ou trois. Une légère baisse, «commune à tous les téléphones en cas de prise en main», selon Apple, peut donc donner l'impression d'une chute massive.

Sauf que Consumer Reports n'est pas d'accord. Les ingénieurs ont testé d'anciens iPhones, ainsi que d'autres téléphones sur le réseau de l'opérateur américain AT&T. Bilan? «Aucun de ces téléphones n'est affecté par une perte de réception» de l'importance de celle de l'iPhone 4. Des mesures effectuées par le blog Anantech ont montré que la perte (en cas de contact avec le téléphone nu) était deux fois plus importante sur un iPhone 4 qu'un Nexus One.

Fronde des pro-Apple

Sur Consumer Reports, de nombreux possesseurs heureux de l'iPhone 4 protestent. «Je ne suis pas touché», écrit l'un d'eux, qui parle de «conspiration». Deux possibilités:

  • le problème ne touche que les iPhones fabriqués dans certaines usines.
  • ou, plus vraisemblablement, ces utilisateurs se trouvent dans des zones à la réception élevée dans lesquelles une chute de 20 dBm passe inaperçue.

Les problèmes d'antenne mis à part, les caractéristiques de l'iPhone 4 sont louées par Consumer Reports. L'association de consommateurs n'a cependant pas été convaincue par la solution de Steve Jobs («Ne tenez pas votre téléphone de cette façon») et conclut: «Apple doit trouver une solution définitive et gratuite avant que nous puissions recommander l'iPhone 4.»

Jusqu'à présent, Apple a écarté l'idée de fournir gratuitement des étuis de protection en plastique. Ces derniers permettent en effet d'isoler la bande noire et de régler le problème, offrant alors à l'iPhone 4 une réception bien supérieure à celle de son prédécesseur. Mais face à la pression judiciaire qui s'intensifie et aux preuves qui se multiplient, Apple ne va pas pouvoir continuer bien longtemps à faire la sourde oreille.

Selon un sondage du Wall Street Journal, suite à ce rapport, une majorité de lecteurs dit vouloir «patienter» avant un éventuel achat. Et vous?

Philippe Berry
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr