Starbuck se met aux paiements mobiles Square

HIGH-TECH – Et a investi 25 millions de dollars dans la startup de Jack Dorsey, l'un des cofondateurs de Twitter...

P.B.

— 

La startup Square propose une solution de paiement alternative.

La startup Square propose une solution de paiement alternative. — DR

Square touche le gros lot. Mardi, la startup la plus en vue sur le front du paiement mobile a annoncé un partenariat avec la chaîne Starbuck. Selon l'accord, il sera possible de payer avec son smartphone via l'app Square dans les 7.000 points de ventes américains du géant du café. Starbuck a par ailleurs investi 25 millions de dollars dans Square. Son patron, Howard Schultz, siègera au board.

Starbuck possédait déjà sa propre app, et cette dernière continuera d'exister. La différence: elle ne fonctionne qu'avec les cartes de paiement maison tandis que Square peut s'utiliser directement avec une Visa ou Mastercard.

 

Dans un premier temps, les clients devront présenter leur téléphone pour faire scanner un code-barre afin de payer. Mais à terme, il suffira de donner son nom à la caisse. En effet, quand une personne pénètre dans un Starbuck, la géolocalisation par GPS du smartphone préviendra le terminal, qui affichera la liste des clients présents, avec leur photo.

 

L'échange ressemblera à quelque chose comme ça: «Bonjour, Philippe Berry, un grand frappuccino. Vous mettez ça sur ma note?» Voilà, c'est payé.

 

Recevoir un paiement via smartphone

Lancé en 2010, le service de Square comprend un autre versant qui ne sera pas exploité par Starbuck. Via un petit périphérique qui se branche sur la prise jack, (photo) Square transforme n'importe quel smartphone ou tablette (iOS et Android) en terminal de paiement. Plus de 2 millions de petits commerçants, qui n'acceptaient souvent que du cash, l'ont adopté aux Etats-Unis. Le service, qui fonctionne également pour les particuliers, n'est pas encore disponible ailleurs.

 

La commission de 2,75% est plus élevée que celles des organismes bancaires habituels. Mais parce qu'il n'y a pas de montant fixe minimum, le service de Square est souvent plus avantageux sur les petites transactions.

 

Bataille du paiement mobile

La startup n'est pas la seule sur le front du paiement mobile. PayPal a récemment dévoilé un service similaire. Surtout, la technologie NFC, qui permet un paiement sans contact via smartphone, commence à émerger, notamment avec Google Wallet. Apple pourrait également s'y mettre avec l'iPhone 5, qui devrait être dévoilé septembre.

 

Parce que la technologie fait peur, la plupart des organismes de cartes de crédit proposent les mêmes protections et garanties en cas de vol ou de fraude. Starbuck, Apple, sécurité: l'heure du paiement mobile grand public a peut-être sonné. Il ne reste plus qu'à faire des progrès sur les batteries de téléphones. Sinon, il restera toujours le plastique ou le cash.

Mots-clés :