Comme les autres fabricants, Amazon espère que l'été va contribuer à faire décoller les ventes de Kindle.
Comme les autres fabricants, Amazon espère que l'été va contribuer à faire décoller les ventes de Kindle. - Amazon

Christophe Séfrin

Une liseuse numérique avec des centaines d'ouvrages téléchargés, ou une valoche de bouquins de poche pour partir en vacances ? Encombrement et poids minimal (à peine plus de 200 g) plaident pour l'« e-reader » ou livre numérique, dont on estime à près de 200 000 le nombre de Français déjà équipés. Rien à voir avec les tablettes numériques, sur lesquelles il est également possible de lire un ouvrage numérisé. « Elles semblent concerner les lecteurs occasionnels, alors que les liseuses séduisent les boulimiques de lecture », constate Natacha Hombourger, chef de groupe livre chez GfK.

A la page cette saison
Les liseuses devraient plus que doubler leurs ventes cette année, avec 300 000 exemplaires écoulés en France, selon GfK (soit dix fois moins que le nombre de tablettes qui seront achetées par les Français). Le marché peine à décoller. Cet été sera-t-il celui-ci de l'envolée ? « On compte sur les mêmes effets saisonniers que le livre papier qui se distingue en cette saison par les petits prix ou les polars. C'est le règne du format poche », table Marie-Pierre Sangouard, directrice contenus numériques livres chez Amazon. Comme la Fnac et son Kobo ou Virgin et son Bookin', Amazon et ses Kindle espère voir les ventes (enfin) s'envoler. Les fabricants de liseuses proposent désormais des offres à moins de 100 €, en cette chaude saison. « En 2011, les livres numériques n'ont représenté que 0,3 % de la valeur du marché du livre [soit 12 millions d'euros de recettes]. On espère un doublement en 2012 », note Sébastien Rouault, chef de groupe livre chez Gfk. Ce qui pourrait représenter 2 millions de fichiers payants téléchargés, hors applications. Pour l'heure coexisteraient trois types de lecteurs numériques : « ceux qui découvrent les liseuses, ceux qui sont attachés au livre de papier et pour qui l'e-book n'est qu'une lecture de complément, et ceux qui sont passés au numérique mais qui restent une micro-cible », observe Marie-Pierre Sangouard. Les vacances pourraient cependant profiter au numérique : prix des nouveautés en baisse, promotions, offres flash, autoéditions sont plus que jamais de saison.

e-top

Sur amazon.fr, le top des ventes numériques compte en n° 1 et n°6 des polars signés Patrick Röhr (autoédités). L'intégrale de La Comédie humaine de Balzac, soit 94 titres, arrive en 10e position.