Project Glass: Les lunettes de Google, entre rêve et réalité

11 contributions
Publié le 28 juin 2012.

HIGH-TECH - Google a annoncé une bêta test ultra réduite pour le début 2013, à 1.500 dollars la paire...

De notre envoyé spécial à San Francisco

Google a réussi à garder le secret. Mercredi, en ouverture de la conférence Google i/o, le cofondateur Sergey Brin s'est invité à la fête, portant les fameuses «smart lunettes» développées par l'entreprise. Surtout, des parachutistes ont fait vivre aux 6.000 invités un saut un direct et en vue subjective grâce à la caméra intégrée à la monture. Mais malgré l'exploit technique, Google l'a rappelé: la technologie n'en est qu'à ses balbutiements.

 

La vidéo ci-dessous est une répétition et pas celle du saut en direct:

 

 

Le prix fort pour une bêta test

 

C'est la principale annonce de mercredi: les développeurs américains ayant participé à la conférence i/o 2012 peuvent dès à présent pré-commander un prototype qui leur sera envoyé début 2013. Le prix: 1.500 dollars.

 

Selon TechCrunch, Google table sur une disponibilité grand public dans l'année suivant la version bêta, pour un tarif «nettement inférieur». Dans l'immédiat, les lunettes ne sont pas 3G, et il est possible qu'elle reste wifi uniquement mais puissent communiquer avec un smartphone compagnon. La batterie tiendrait pour l'instant environ 6 heures.

 

Au niveau de l'interface, Glass utilise un mélange de contrôle vocal, de gestes effectués sur le touchpad latéral et de mouvements de la tête identifiés par l'accéléromètre et le gyroscope. Google expérimente encore avec différents prototypes, notamment pour satisfaire ceux qui portent déjà des lunettes ou des lentilles.

 

Les impressions de quelques privilégiés

 

Une demi-douzaine de journalistes américains ont pu porter un court instant une paire de lunettes. Malheureusement, la démonstration était limitée à une vidéo de feu d'artifice en boucle, et ils n'ont pas pu se rendre compte de la qualité d'affichage de texte ou d'une icône, par exemple.

 

Selon Joshua Topolski, du site The Verge, «le feeling n'est pas sans évoquer» les casques, comme celui de Sony, qui peuvent déjà afficher une vidéo HD. Liz Gannes, du Wall Street Journal, note cependant que l'écran est «de manière surprenante très peu intrusif». Parce qu'il est petit et placé légèrement au dessus et à droite de l'oeil, on ne voit les informations que par un mouvement volontaire de l'oeil. Le reste du temps, on peut maintenir un contact visuel avec un interlocuteur, avec une vision périphérique «légèrement obscurcie», précise la journaliste.

 

C'est la vision brossée par Sergey Brin: que la technologie s'efface et soit aussi peu envahissante que possible, moins qu'un smartphone qu'on sort déjà de sa poche, même à table.

 

Porteriez-vous de telles lunettes en société?

 

 

Philippe Berry

 

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr