Selon Twitter, la panne a été causée par un bug à effet domino, pas par une attaque

11 contributions
Publié le 22 juin 2012.

HIGH-TECH – Un groupe de hackers affirme avoir lancé une attaque mais n'a pas apporté de preuves...

Pour la première fois depuis bien longtemps, Twitter a connu une journée difficile, jeudi. Entre 18h00 et 20h00, le site est resté inaccessible à plusieurs reprises, et la connexion est restée difficile le reste de la journée.

Jeudi soir, Twitter a publié un billet pour expliquer «les turbulences» de la journée. La panne a été causée par «un bug à effet domino». Twitter n'en révèle pas la nature mais précise qu'il ne s'agissait pas «d'une vulnérabilité logicielle unique mais plutôt d'un effet en cascade impactant d'autres éléments», ce qui a pu avoir «un effet sur les utilisateurs du monde entier».

Twitter dément avoir été victime d'une attaque

Pour régler le problème, Twitter est revenu à une version précédente «stable» du système. «La panne n'a pas été causée par une attaque de hackers, ni nos nouveaux bureaux, l'Euro 2012 ou des avatars au format GIF», précise le site.

Si des hackers sont évoqués, c'est que l'attaque a été revendiquée, sans preuve, par le groupe UGNazi. S'abritant derrière une imagerie Nazi par provocation, ce groupe, qui serait vaguement affilié à LulzSec, s'en est déjà pris à Google, 4chan ou encore à un site du département américain de la Défense. Ils disent agir pour le «lulz» (plaisanterie) et semer le chaos.

Comme d'habitude, le retour en ligne a été accompagné de quelques bons mots:

 

P.B.
Mots-clés
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr