Le casque Uptown est aussi disponible en gris.
Le casque Uptown est aussi disponible en gris. - Philips

Philips poursuit sa reconquête de légitimité dans le son nomade. Après avoir accouché du très unanimement salué casque audio Fidelio L1 il y a quelques mois, la marque hollandaise revient avec

Uptown, un casque fermé néorétro. Constat : ce modèle a vraiment soigné son design. Le casque arbore des coloris gris anthracite et marron, un câble plat avec bouton volume et micro, et une prise mini-jack coudée, moins fragile à l'usage.

Agréable cocon ouaté
Résultat : Uptown a fière allure et peut se targuer d'attirer le regard. « Aujourd'hui, les casques audio ne sont plus seulement des supports d'écoute. Ils constituent des éléments de notre identité », explique-t-on chez Philips, qui, comme d'autres constructeurs, veut tirer les leçons du triomphe planétaire des casques Beats Audio ou des modèles fashion de la marque Wesc. Autre caractéristique de Uptown : une isolation passive assez réussie. « Le leitmotiv est : je me déconnecte quand et comme je veux », martèle Philips. Sans pour autant nous couper du monde, Uptown nous immerge dans un agréable cocon ouaté, impression renforcée par le moelleux de ses coussinets et la doublure intérieure molletonnée de l'arceau. Reste l'écoute. Et là, force est d'avouer qu'à 99 € le casque, Philips nous en offre pour notre argent. Sans égaler son aîné Fidelio (vendu 250 €), Uptown s'accommode de tous les registres musicaux, soigne les détails dans les aigus et délivre

des basses rondes et mesurées. S'il manque peut-être un peu de personnalité, les amateurs de pop-rock seront néanmoins comblés.C. S.