L'application smartphones et tablettes Draw Something.
L'application smartphones et tablettes Draw Something. - CAPTURE D'ECRAN/20MINUTES.FR

Anaëlle Grondin

Vous avez 10 minutes à perdre dans les transports en commun? Laissez un peu de répit à vos Angry Birds. Draw Something, créé par l’éditeur OMGPOP, est le nouveau jeu dont tout le monde parle. L’application, disponible sur les smartphones et tablettes Android et sur iPhone, iPad et iPod Touch, a dépassé les 50 millions de téléchargements 50 jours après son arrivée dans les boutiques d’applications. Un record. Et après quelques essais, difficile de s’en passer.

Le principe du jeu, qui s’inspire largement du célèbre Pictionary, est simple. Draw Something vous propose trois mots au hasard (un «facile», «moyen», «difficile»), parmi lesquels il faudra en choisir un à dessiner à l’écran, au doigt, grâce à une palette virtuelle: cela peut aller d’une batterie ou d’un cochon à une licorne, en passant par Lady Gaga.

Une fois que vous avez terminé votre dessin, un autre joueur, quelque part dans le monde, doit deviner quel mot vous deviez dessiner. Il est possible de jouer avec des inconnus ou avec ses amis en entrant leur adresse e-mail ou leur pseudonyme sur Draw Something. Vous pouvez également retrouver vos contacts Facebook et Twitter.

Des pièces à collectionner pour obtenir de nouvelles couleurs

La personne qui joue avec vous reçoit votre dessin en lançant l’application Draw Something. En cliquant sur «play», elle voit immédiatement la progression des tracés sur l’écran comme si vous étiez en train de dessiner à l’instant T, jusqu’à obtenir votre dessin final. Pendant ce temps, elle peut choisir parmi des lettres mélangées, situées en bas de l’écran, celles qui vont former le fameux mot à deviner, comme au pendu. Une fois le mot reconstitué, ce sera ensuite à son tour de dessiner pour vous faire deviner un mot. Et ainsi de suite. Un cycle qui peut rapidement devenir addictif.

Sachez que lorsque vous devinez juste, vous obtenez des pièces virtuelles. C’est également le cas quand la personne qui joue avec vous parvient à retrouver le mot que vous aviez choisi. Il n’y a donc pas vraiment de compétition entre vous. Il s’agit plutôt d’une collaboration. A noter: vous gagnez plus de pièces lorsqu’un mot est dans la catégorie «difficile».  En les collectionnant il est possible de choisir de nouvelles couleurs pour votre palette, par exemple.

Six milliards de dessins enregistrés

Le point fort du jeu: les parties ne se déroulent pas en temps réel. Vous pouvez lancer de nombreuses parties avec plusieurs joueurs. Ils essaieront de deviner votre mot lorsqu’ils lanceront l’application sur leur appareil. De même, si vous recevez plusieurs dessins et que vous n’avez pas beaucoup de temps à consacrer au jeu à ce moment-là, vous pouvez choisir de les deviner plus tard. Certains joueurs font preuve de talent et se laissent aller à des créations impressionnantes. Plusieurs d’entre elles sont répertoriées sur le site http://bestofdrawsomething.com .

Le point faible du jeu: pour le moment, il n’est pas traduit en français. Les mots à deviner sont donc en anglais, mais ils sont généralement puisés dans le vocabulaire courant.

Draw Something existe en version payante et en version gratuite avec des publicités et moins de mots à dessiner (900 au lieu de 2.500). L’application est un tel succès que Zynga (CityVille et Farmville) l’a rachetée le mois dernier pour 200 millions de dollars. Début avril, l’éditeur de jeu annonçait deux chiffres impressionnants: six milliards de dessins ont été enregistrés depuis le lancement du jeu et 3.000 ont été envoyés chaque seconde par les joueurs en moyenne à ce moment-là.

>> Et vous, connaissez-vous Draw Something? Si vous êtes accro à ce jeu, envoyez-nous vos plus belles œuvres à reporter-mobile@20minutes.fr.