Comment le clavier d'ordinateur oriente votre perception des mots

8 contributions
Publié le 8 mars 2012.

ÉTUDE - La place des lettres sur le clavier influencerait la façon dont on perçoit les mots...

Votre animal préféré c’est plutôt le cerf ou le lion? Et niveau film, votre favori c’est Reservoir Dogs ou bien Kill Bill? Si vous avez répondu lion et Kill Bill, c’est que vous passez beaucoup de temps sur un clavier d’ordinateur.

Une étude britannique parue dans la revue Psychonomic Bulletin and Review et reprise dans un article de Wired.com montre en effet que l’arrangement des lettres sur le clavier a un impact, léger mais réel, sur la façon dont on perçoit les mots tapés. Ainsi, les mots dont les lettres se situent majoritairement à droite de la ligne T, G, B (comme «lion» et «kill bill», donc) seraient perçus plus positivement que leurs camarades de la gauche du clavier.

«Qwerty effect»

Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs britanniques ont mené plusieurs expériences. Parmi elles, demander à 800 personnes de juger du caractère positif ou négatif de mots inventés de toute pièce. Résultat: ils favorisaient plutôt les mots dont les lettres se situent sous la main droite. Ce phénomène porte le nom de «Qwerty Effect» (d’après le nom des claviers anglo-saxons, ceux utilisés en France portant le nom d’Azerty).

Mieux: le phénomène est plus prononcé pour les mots créés après l’invention du clavier Qwerty, dans la seconde moitié du XIXe siècle. Il repose sur le concept de «fluency» («aisance»), théorisé dans les années 60, qui veut que le cerveau privilégie les informations faciles à utiliser. Or, d’après les chercheurs, les mots dont les lettres se situent le plus à droite sont plus faciles à taper, et donc à utiliser –les scientifiques n’ont pas relevé de différences entre droitiers et gauchers.

«La technologie change les mots»

Les chercheurs parlent prudemment d’une simple corrélation entre l’aspect positif d’un mot et la place des lettres qui le composent sur le clavier, plutôt que d’une véritable relation de cause à effet. Ils admettent qu’avant tout, c’est le sens du mot qui influence son aspect positif ou négatif. Mais ils insistent aussi sur le fait qu’il s’agit là du premier indice montrant l’influence du clavier sur le sens des mots. «La technologie change les mots et, par association, les langages», conclut le co-auteur de l’étude. «C’est important de se pencher dessus».

Nicolas Bégasse
Mots-clés
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr