URL sur un navigateur Internet.
URL sur un navigateur Internet. - Pascal Lauener/REUTERS

A.G.

Si vous êtes équipé d’un appareil Apple, Google vous a peut-être «espionné». Selon le Wall Street Journal,  le moteur de recherche a traqué les habitudes de ceux qui utilisent le navigateur Safari de la firme à la pomme, et ce de manière illégale. Google aurait pour ce faire utilisé «un code de programmation spécial», installé dans les commandes de Safari. Pourtant, le Wall Street Journal fait remarquer que le navigateur, qui est celui que les mobinautes utilisent le plus, est conçu pour bloquer ce genre de pistage.  

Google se défend d’avoir violé la vie privée des internautes

Le géant américain aurait immédiatement cessé d’enregistrer les habitudes des internautes après avoir été contacté par le journal économique américain. Google refuse toutefois de parler d’atteinte à la vie privée. L’entreprise a fait parvenir un communiqué au Wall Street Journal pour se défendre, expliquant que «ces cookies ne collectent pas d’informations personnelles». De son côté, Apple a fait savoir au quotidien financier qu’il était «en train de travailler à faire cesser» ces pratiques.   

C’est un chercheur de l’Université de Stanford, Jonathan Mayer, qui a fait la découverte. Elle a part la suite été confirmée par un autre ingénieur, Ashkan Soltani, auquel le Wall Street Journal a fait appel pour une deuxième expertise. Le journal précise que Google n’est pas le seul à avoir eu recours à ces méthodes. Trois entreprises de publicité américaines sont également pointées du doigt.