Google tue Wave et six autres produits

2 contributions
Publié le 23 novembre 2011.

HIGH-TECH - Pour mieux se concentrer ailleurs, sans doute sur Google+...

Quoi, Google Wave n'était pas encore mort? Le service de communication et de partage en temps réel de Google se trouvait en coma profond. Mardi, l'entreprise a annoncé qu'elle débrancherait officiellement la prise en deux temps: le 31 janvier 2012, les «vagues» ne seront accessibles qu'en lecture (il ne sera plus possible d'en créer); le 30 avril, tout s'arrêtera. Google précise que les utilisateurs peuvent sauvegarder les conversations en les exportant en PDF.

Lancé en fanfare en 2009, Wave était techniquement costaud. Mais sa nature bâtarde, quelque part entre l'email, et le chat et le travail collaboratif, n'a jamais séduit le grand public. Des projets open source, dont Apache Wave, continueront, eux, leur route.

 

Six autres produits abandonnés

L'autre principale victime, c'est Google Gears, qui permettait de stocker en cache des sites Web pour un accès hors-ligne. Avec le développement de fonctions similaires standardisées par le HTML5 (mise à jour du langage de programmation des pages Web), Gears n'avait plus vraiment de raisons d'exister.

 

Les autres produits victimes du nettoyage d'automne:

  • Google Bookmarks List, pour partager ses favoris à la Delicious.
  • Friends Connect, pour se connecter à un site avec son profil Google. Est remplacé par des fonctions sociales de Google+.
  • Google Search Timeline, qui présentait les résultats d'une recherche sous forme de frise chronologique.
  • Knol, un projet collaboratif pour experts à la Wikipédia.
  • Renewable Energy, un projet qui cherchait à abaisser les coûts de l'énergie solaire.
  •  
P.B.
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr