One more thing : Steve Jobs de 1955 à 2011

Steve Jobs n'est plus mais toute son oeuvre reste ancrée dans notre quotidien. Bien qu'il soit difficile de résumer son engagement et ses apports, en ce jour particulier un focus sur sa vie semble indispensable. Ainsi, Steve Jobs est né le 24 février...

<a href='http://www.gizmodo.fr'>Gizmodo.fr</a> en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Steve Jobs n'est plus mais toute son oeuvre reste ancrée dans notre quotidien. Bien qu'il soit difficile de résumer son engagement et ses apports, en ce jour particulier un focus sur sa vie semble indispensable.

Ainsi, Steve Jobs est né le 24 février 1955, le futur cofondateur d'Apple est adopté par un couple de Mountain View à l'âge d'une semaine. Paradoxalement, l'enfant qu'il était a grandi au milieu des abricotiers. Il ne se doutait pas à l'époque que l'endroit qu'il foulait aller devenir la Silicon Valley et bien sur, que les fruits et particulièrement un, auraient un tel impact dans sa vie.

Déjà passionné, il suit les grandes conférences durant son secondaire. Il rencontrera d'ailleurs un autre Steve, un « certain » Steve Wozniak à cette époque. L'histoire prouvera que ces deux là avaient plus d'une idée derrière la tête.

Il termine ses études à la Homestead High School de Cupertino (Californie) en 1972. Jobs s’inscrit au Reed College de Portland dans l’Oregon. Fourmillant de projets, il abandonne ses études après un semestre, tout en continuant à suivre des cours en auditeur libre.

A 20 ans, il fait un voyage initiatique en Inde. Transcendé par le pays et la culture, son but initial est de faire des économies pour y vivre une retraite spirituelle. On lui connait d’ailleurs un comportement ascétique.

Il obtient un emploi dans la société Atari afin de programmer des jeux vidéo, parallèlement il fréquente un club informatique avec Steve Wozniak.

Le 1er avril 1976, Steve Wozniak, Steve Jobs et Ron Wayne créent la société Apple. Les débuts se font dans un garage. Convaincus par leur projet, ils s'acharnent à trouver un financement et ne lésinent pas à la tâche.

En 1977, la firme rencontre un succès immédiat avec l'Apple 2 (micro-ordinateur produit en série). Apple entre en bourse en 1980. Le Macintosh fait ses débuts l'année d'après, il constitue le premier succès commercial pour un ordinateur utilisant une souris et une interface graphique. La firme continue de croître et de prendre son essor.

Après une lutte interne pour le pouvoir au sein d’Apple, Steve Jobs est démis de ses fonctions par John Sculley et évincé d’Apple en 1986. Loin de se laisser abattre, il créé l'entreprise d'informatique NeXT et achète à la société de production de George Lucas, les studios d'animation Pixar. La société ne connaîtra pas un succès commercial déterminant, mais elle offrira de beaux outils technologiques.

Coté personnel, en 1991 Steve Jobs a épousé Laurene Powell, avec laquelle il a trois enfants. Il a également une autre fille issue d’une autre union.

En 1996, la firme Apple rencontre des difficultés. Grâce à un partenariat avec Microsoft, elle  achète NeXT et fait de Steve Jobs le conseiller spécial du Président d’Apple Gil Amelio. Six mois après Gil Amelio quitte son poste et Jobs le remplace en tant que PDG intérimaire. Il devient PDG officiel en 2000.

Viennent ensuite les succès planétaires de l’iPod et de l’iPhone jusqu’au récent avènement de l’iPad. Le 24 août 2011 Steve Jobs démissionne pour des raisons de santé et est remplacé par Tim Cook. Il reste cependant Président du conseil d'administration.

Steve Jobs succombe à 56 ans des suites de sa maladie dans la nuit du mercredi 5 octobre 2011. Il laisse toute une communauté orpheline. La phrase inscrite sur le site d'Apple résume bien la situation :

« Apple vient de perdre un visionnaire et un génie créatif. Et le monde, un être humain d’exception.»

L’homme en jean et col roulé noir aura bel et bien marqué une époque. Comme nous le disions, qu’on aime Apple ou non, on ne peut que considérer que cet homme a amené plus d’une révolution. Le monde lui rend hommage à juste titre.

[AFP]

Mots-clés :

Aucun mot-clé.