L'écran de démarrage de Windows 8.
L'écran de démarrage de Windows 8. - DR

Philippe Berry

De notre correspondant à Los Angeles

Une fenêtre de tir idéale. Lors de la conférence D9, mercredi, Microsoft a pour la première fois montré son future bébé, qui porte le nom de code officiel de «Windows 8». Peu de détails, encore moins de date de sortie mais un message clair: il ne faut pas (complètement) enterrer Microsoft.

L'idée centrale de ce Windows 8 est de marier le meilleur des mondes des tablettes et des PC. D'abord, via le support déjà annoncé des deux architectures de processeurs: X86 (PC) et ARM (largement employé pour les smartphones et tablettes). Et surtout par une interface qui tire profit du touch tout en restant adaptée au duo clavier-souris. Aperçu en vidéo:

Pour faire simple, les maths ressemblent à ça: Windows 8 = Windows 7 + Windows Phone 7. Microsoft fait cohabiter son interface «Metro», avec ses grosses tuiles dynamiques qu'on retrouve dans Windows Phone et Media Center avec un environnement desktop plus classique (il faut regarder la vidéo jusqu'au bout pour voir cet aspect).

Difficile de juger sur un simple clip –même si la fluidité et la fusion des panneaux semble déjà assez poussées. Une chose est sûre: l'idée d'un OS universel pour tablettes et PC, pensé pour gérer les Web apps (HTML5+javascript) et les programmes natifs, avec un vrai gestionnaire de fichiers, a un charme certain. Si Microsoft voulait bien nettoyer un peu ses racines encrées dans les années 80 (registres, notamment), ce Windows 8 pourrait bien se faire une place dans l'ère moderne.

Que vous inspire cette fusion? Donnez-vous votre avis ci-dessous.