Le robot Acroban et ses créateurs
Le robot Acroban et ses créateurs - J.P. Vincent / 20 minutes

Eric Bordage, à Bordeaux

On lui donne la main comme à un enfant et, à l’image du fils de l’homme, il marche à vos côtés. Acroban est né dans le laboratoire de l’Inria (Institut national de recherche en informatique et en automatique) sur le campus de Talence. Le jeune robot qui sera l’une des vedettes du salon Innorobo fin mars à Lyon est le prototype d’une nouvelle génération appelée à bouleverser l’ordre établi dans la hiérarchie des humanoïdes à la sauce japonaise.

Une curiosité artificielle

Acroban a été conçu avec des «matériaux simples et peu onéreux», précise Pierre-Yves Oudeyer, le responsable scientifique de cette unité de 12 personnes aux compétences complémentaires qui se sont penchées sur le berceau du nouveau-né. Car c’est bien de cela qu’il s’agit: «On s’est dit que l’intelligence résidait dans la capacité d’apprendre. Nous travaillons à ce qu’Acroban ait un jour la capacité d’apprendre par lui-même comme un enfant. L’objectif est qu’il découvre de lui-même son corps, le monde qui l’environne. Nous cherchons à créer une curiosité artificielle», poursuit Pierre-Yves Oudeyer, qui décrit la prochaine étape: «On va essayer de fabriquer une sorte de cerveau artificiel avec pour objectif que notre robot évolue comme un jeune humain d’un an». Un petit pas pour Acroban.

Des auxiliaires pour aider les hommes au quotidien

A chacun son robot domestique pour faire le ménage, réaliser de menus travaux ou assister les personnes âgées? Les scientifiques Bordelais de L’Inria sont convaincus que le XXIsiècle sera celui d’une société mixte où la robotique tiendra une place prépondérante: « Des robots comme Acroban devraient permettre d’accompagner dans les taches domestiques des personnes à mobilité réduite ou d’assister des personnes âgées » déclare Olivier Ly qui vient de consacrer deux années complètes à l’élaboration d’Acroban. «Nous voyons déjà émerger toute une famille de robots aspirateurs. La prochaine étape est sans doute une série plus sophistiquée qui, tout en assurant des taches ménagères, seront capable de mettre en relation un malade avec son médecin».