Succès flash pour Instagram

1 contribution
Publié le 28 janvier 2011.

MOBILE - L'appli iPhone dédiée au partage de photos cartonne...

Bonne nouvelle, les boîtes à chaussures peuvent de nouveau servir à stocker des chaussures. Vos photos, elles, seront bien mieux conservées sur Instagram, l’appli iPhone de partage de clichés. Cette application gratuite qui permet de prendre des photos, de les retoucher et de les partager avec la communauté, a séduit plus d’un million d’utilisateurs d’iphone en quelques mois. On est certes loin des deux millions de téléchargement en deux semaines de Bubble Ball, mais Instagram, qui devrait bientôt débarquer sur Android, reste l’un des gros succès du moment.

Premier «réseau émotionnel»

Instagram reprend ce qui a fait la force des réseaux sociaux (la possibilité de commenter et de liker les photos comme sur Facebook et le principe d’abonnement asymétrique façon Twitter) et celle des applications photos (les effets façon Hipstamatic  par exemple).

«C’est un très bon mash-up, confirme Jérôme Keinborg, l’un des présentateurs d’Appload et Instaddict de la première heure. Mais c’est surtout le premier réseau émotionnel. Sur Facebook ou Twitter, il faut maîtriser l’écrit. Sur Instagram, on s’exprime  via les photos, via l’émotion.  Cela permet à chacun de faire parler l’artiste qu’il a en lui. »

De fait, le réseau est peut-être l’un des seuls vraiment universels. Séparés sur Twitter ou Facebook par la barrière de la langue, Asiatiques et Occidentaux, par exemple, peuvent ici échanger photos et like, à défaut de commentaires.

Sex Appli

Mais pour Paul Amsellem, spécialiste des applis mobiles et fondateur du moteur de recherche AppCity, le succès fulgurant de cette appli est à chercher ailleurs. «Je ne suis pas certain qu’Instagram soit une vraie appli phénomène. Son interface n’est pas très simple. La prise en main est à améliorer. Cela manque aussi d’un filtre local, qui éviterait les commentaires dans des langues qu’on ne comprend pas. En revanche, ce qui peut attirer, c’est le côté un peu voyeuriste de l’appli.»

Sur une plateforme Apple où les applications trop sexy sont priées de se rhabiller, la probabilité de voir une nymphette promener son bikini sur son fil photos allécherait les ados. Pas improbable... Mais que ce soit pour l’art ou le cochon, Instagram semble avoir de beaux jours devant elle.

Laurent Bainier
Mots-clés
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr