Le Walkman TPS-L2, mis en vente par Sony en 1979
Le Walkman TPS-L2, mis en vente par Sony en 1979 - DR

P.B. avec AFP

Il n'aura désormais sa place que dans les musées. Lundi, Sony a confirmé l'arrêt de la vente des baladeurs à cassette magnétique Walkman au Japon, une fois que le stock des modèles déjà livrés sera épuisé. Fabriqué en Chine, il restera néanmoins commercialisé à l'étranger, a précisé une porte-parole du groupe.

31 ans après la sortie du premier modèle, le Walkman prend une retraite bien méritée. Dans un darwinisme des plus classiques, il s'est doucement fait éclipser par le discman, puis le Mini-Disc et surtout l'iPod et tous les baladeurs à mémoire Flash, plus légers, plus fiables et surtout moins altérables.

220 millions d'exemplaires vendus

Qualifié de «produit du siècle» par Sony, le Walkman représente le début de l'âge d'or pour le constructeur japonais, aujourd'hui à la peine. Après le TPS-L2, référence de son premier baladeur, la marque Walkman s'est déclinée en une interminable lignée de lecteurs stéréo nomades de musique ou de téléphone portables et continuera d'exister.

Sony affirme avoir vendu plus de 220 millions de Walkman à cassette dans le monde en trois décennies. C'est moins que l'iPod à lui seul, écoulé à 275 millions d'exemplaires en moins de 10 ans.

>> Pour vous, le Walkman, c'était quoi? Racontez-nous vous souvenirs d'ados en cliquant ici.