Capture d'écran de la vidéo de présentation du "straddling bus", concept présenté en mai dernier lors du salon High-Tech de Pékin
Capture d'écran de la vidéo de présentation du "straddling bus", concept présenté en mai dernier lors du salon High-Tech de Pékin - DR

Mieux que le Magicobus d'Harry Potter, ce «straddling Bus» (littéralement «bus chevauchant»). Le nouveau moyen de transport a été présenté lors du salon High-Tech de Pékin en mai dernier et devrait prochainement faire son apparition dans le quotidien des habitants de la capitale.

Le «bus chevauchant», késako?

Le car consiste en une sorte de tunnel, qui évolue sur des rails à 60km/h. 1.200 à 1.400 passagers pourront monter et voyager à l'étage, sans que cela n'entrave le trafic: les autres véhicules continuent de circuler en passant sous le bus.

Pratique et écologique

Car c'est bien l'un des buts de ce transport du futur: remédier aux problèmes de circulation, extrêmement dense, dans la capitale chinoise. Le «straddling bus» doit d'ailleurs réduire de 20 à 30% les embouteillages, selon ses designers.

Autre signe particulier: le bus chinois sera écologique puisque son moteur électrique sera en partie alimenté par l'énergie solaire. Le projet a été acté. Un premier chantier doit commencer à la fin de l'année, dans le quartier de Mentougou. Les travaux vont nécessiter un réaménagement des routes pékinoises et la mise en place de rails adaptés.

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé