Avec l'iPad, l'art est à portée de doigts

VIDEOS Piano, palette graphique ou platine de DJ... L'iPad est un véritable couteau-suisse pour les artistes en herbe...

P.B.

— 

Magic Piano, de Smule, et Sketchbook Pro, d'Autodesk, sur l'iPad

Magic Piano, de Smule, et Sketchbook Pro, d'Autodesk, sur l'iPad — DR

On l'a dit et le répète: l'iPad –désormais disponible en France– ne peut complètement remplacer un ordinateur. Mais son interface tactile (qui supporte 10 points de contact, contre 5 à l'iPhone) ouvre des possibilités en musique et en dessin encore à peine exploitées.

Pour dessiner
Il y a Brushes, d'Apple (9,99$). Mais l'application la plus bluffante, c'est SketchBook Pro, d'Autodesk (7,99$). La gestion des brosses et des calques permet d'obtenir des résultats épatants.

Soit directement avec le doigt, comme le mangaka Yoshitoshi Abe.

Ou avec un stylet (et un gant pour éviter le contact avec la paume)

 

Pour les pianistes
Magic Piano de Smule (qui avait frappé sur l'iPhone avec Ocarina) offre une expérience intuitive et ludique (99 cents). Plutôt pour les débutants (si vous laissez un enfant s'en approcher, il ne vous rendra jamais votre iPad), elle est aussi prisée du virtuose Lang Lang.


Et même les chats
 


 

 

Pour ceux qui veulent un instrument plus traditionnel, il y a Pianiste Pro (9,99 dollars)

Pour les DJ en herbe
On trouve de tout. Des applications gadgets à moins de 5 euros (DJ Sratch, iTurntable HD), jusqu'à certaines plus pro à 15-20 dollars (Baby Deck DJs, Looptastic HD).


Mots-clés :

Aucun mot-clé.