Illustration - Une personne devant un ordinateur portable
Illustration - Une personne devant un ordinateur portable - JAUBERT/SIPA

Nous avons tous essayé un jour de refourguer nos premiers téléphones portables à nos aïeux, pensant que leur simplicité préhistorique conviendrait parfaitement à leurs besoins. Mais voilà, ces appareils finissaient irrémédiablement au placard. Bouygues Telecom ne s'y est pas trompé en se lançant, après SFR et Orange, à l'assaut des seniors avec un téléphone portable spécialement adapté à leurs besoins.

Parce que la simplicité ne suffit pas pour les personnes âgées déclarent en choeur les fabricants spécialisés. En effet, même le plus simple des téléphones ne peut convenir à une personne souffrant de troubles de la vue ou de l'audition par exemple.

La fracture numérique a été comblée

Outre l'ergonomie des appareils, tout a été repensé pour offrir les meilleurs services aux usagers les plus déficients: son renforcé, compatibilité aux prothèses auditives, touche d'appel unique, bouton d'urgence, opératrice joignable 24h/24, système de géolocalisation...

«La fracture numérique se situait au niveau de deux technologies: les téléphones et les ordinateurs. Elle est désormais comblée par un secteur en plein développement», indique à 20minutes.fr Yves Morel, le président de Bazile Telecom, opérateur de téléphonie mobile spécialisé à destination des les seniors. Sans oublier la sécurité qui est elle aussi en plein essor avec ses bracelets électroniques, systèmes de visio-conférence et autres télé-alarmes.

59% des seniors réticents aux nouvelles technologies

Les fabricants se frottent ainsi les mains face à un marché porteur et promis à un bel avenir, la démographie des personnes âgées, population qui plus est très hétérogène, étant en pleine croissance. Pourtant, une récente étude internationale révélait que 59% des seniors étaient encore réticents aux nouvelles technologies.

«Il y a peut-être encore une certaine réticence aujourd'hui, mais elle s'effacera demain, face à l'addiction auxquelles sont soumises les nouvelles générations, sans oublier la déficience et le besoin d'assistance qui, eux, ne risquent pas de disparaître», explique Yves Morel.

«Les personnes âgées veulent rester dans le coup»

Bertrand Boudin, doctorant en psychologie à l'université de Lyon-2, estime lui que cette crainte des nouvelles technologies est malgré tout associée à une curiosité très vive. Les seniors sont très attirés par les gérontechnologies, d'après le psychologue. Motif? «Les personnes âgées veulent rester dans le coup». Si la majorité des seniors n'ont pas forcément besoin de tous ces appareils développés à leur égard, la crainte d'être exclus de la société existe véritablement.

En prime, les gérontechnologies ont l'aval des associations de défense des consommateurs comme l'UFC-Que Choisir qui trouve ces appareils spécialisés, et notamment les téléphones portables, pratiques, faciles d'accès et rendant un vrai service à leurs usagers. Encore faut-il aussi adapter ces objets à toutes les bourses, ce qui n'est pas forcément encore le cas.

Et vous, qu'en pensez-vous? Trouvez-vous utile que les personnes âgées aient elles aussi accès aux nouvelles technologies?


Mots-clés :