Le cash, c'est fini: Quels sont les modes de paiement du futur

77 contributions
Publié le 19 mars 2010.

HIGH-TECH - Cela s'appelle le paiement sans contact et concerne surtout les petites sommes. Les pièces jaunes ont du souci à se faire...

Bumpez, c'est payé! La société de paiement par Internet Paypal a adopté cette semaine la technologie «Bump» pour rendre ses transferts d'argent sur iPhone encore plus ludiques. Il suffit de «bumper» (entrechoquer) votre téléphone avec celui de la personne à qui vous voulez envoyer de l'argent, et c'est transféré.


Une initiative de plus dans les nouvelles tendances du paiement dématérialisé par téléphone qui, de plus en plus, viennent remplacer les moyens traditionnels. «Le cash, c'est du passé», clame Marc Jaugey, responsable de la communication de PayPal Europe. 20minutes.fr dresse ainsi le panorama des technologies qui vont signer l'avènement de la monnaie digitale.

Le micro-paiement
Ce système, petit frère du e-commerce, s'adresse principalement aux éditeurs d'applications sur Internet ou smartphones pour monétiser leur contenu. Des systèmes comme Cellpass de Cellfish Media par exemple reprennent le concept des SMS et appels surtaxés, mais en le rendant beaucoup plus rapide. Les utilisateurs n'ont plus qu'à cliquer sur un lien et accepter de payer pour obtenir un contenu (article, jeu virtuel, téléchargement...). La somme payée est automatiquement prélevée sur la facture de téléphone.

Contacté par 20minutes.fr, Nicolas D'Hueppe, directeur général de Cellfish Media France, indique que c'est une solution fiable pour les éditeurs de contenus Internet dont «le modèle économique est toujours fragile», car les bannières publicitaires ne suffisent pas à rentabiliser un site.

Le Near Field Communication
Quand on n'a ni espèces, ni carte bancaire, il reste le téléphone portable. Développé par des banques et des opérateurs de téléphonie mobile, ce moyen de paiement utilise la technologie «Near Field Communication» (NFC). C'est grâce à des ondes radio à très courte portée que le paiement, du téléphone vers un terminal, s'effectue.


Des tests ont été réalisés en France dans les villes de Caen, Strasbourg et Nice, mais il est déjà largement répandu au Japon depuis plusieurs années. Le NFC peut transformer son téléphone portable aussi bien en moyen de paiement qu'en carte de transports, de fidélité, d'abonnement, badge d'entreprise...

Le Near Sound Data Transfer
C'est le moyen «le plus sûr» de payer avec son téléphone portable, selon «Tagattitude», l'entreprise française qui l'a inventé. Le «Near Sound Data Transfer» (NSDT) utilise la cryptographie audio pour envoyer des données bancaires. Concrètement, c'est grâce à un simple appel téléphonique, non surtaxé, que le transfert d'argent va s'effectuer.


TagPay1600 utilisé au restaurant "La Perla", à Paris

Cependant, on ne devrait pas pouvoir utiliser cette technologie chez nous avant un certain temps. «La France n'est pas notre cible», assure à 20minutes.fr, Isabelle Berner, responsable marketing de Tagattitude. Le «Tagpay», qui est similaire à PayPal sur Internet, s'adresse surtout aux pays en voie de développement où le téléphone portable est très utilisé et où l'on veut «réduire la dépendance au cash».

Cependant, «même si c'est le rêve de tous de remplacer la monnaie, les pièces ont encore de beaux jours devant elles», rassure Nicolas D'Hueppe. En effet, «comment fera-t-on si on n'a plus de batterie ou si on oublie son téléphone portable?»

Et vous, qu'en pensez-vous? Faites-vous confiance à ces nouveaux moyens de paiement? Etes-vous prêts à vous passer de votre monnaie?

Corentin Chauvel
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr