- DR

L’Elysée reprend la main sur l’Hadopi. Eric Walter, un proche de Nicolas Sarkozy, vient d’être nommé secrétaire général du collège chargé d’appliquer la loi contre le piratage. Concrètement, il sera «chargé du fonctionnement et de la coordination des services sous l'autorité du Président» de l'Hadopi, Marie-Françoise Marais.

«Responsable»

A lui d’assurer «la mise en œuvre des orientations et la préparation des décisions de la Haute Autorité», selon l’offre d’emploi publique publiée en janvier dernier. Parmi ses nombreuses missions, Eric Walter devra notamment organiser la concertation de toutes les parties prenantes (industrie culturelle, consommateurs, FAI, éditeurs de logiciels de sécurisation, industriels de l'électronique grand public) et préparer le rapport annuel de la Haute Autorité.

Surtout, «il est responsable de la tenue des objectifs». Eric Walter occupera donc un rôle central au sein du collège qui a encore les mains liées, les décrets d’application de la loi n’ayant toujours pas été publiés.

Monsieur Internet

Eric Walter n’est pas un inconnu dans la sphère des nouvelles technologies. C’est un peu le monsieur Internet de Nicolas Sarkozy, en qui le Président a toute confiance. Ancien conseiller des technologies de l’information et de la communication au ministère de l’Intérieur jusqu'en 2007, il a ensuite dirigé le service Internet de l'UMP pendant la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy avant de rejoindre Rama Yade aux Droits de l'homme et aux Sports.

Habitué à s’exprimer sur les questions du droits d’auteur et du piratage, il était notamment intervenu lors des débats sur la loi Dadvsi. «Nous ne considérons pas aujourd’hui que les droits des consommateurs soient lésés. En revanche, nous sommes parfaitement conscients que l’évolution technologique n’a pas permis de retrouver dans l’univers numérique le confort d’usage qu’avait le consommateur», expliquait-il dans une interview à ZDNet, en 2007. Ses priorités étaient alors «de lutter contre les gros contrefacteurs» et d’encourager le développement des offres légales. Trois ans plus tard, on ignore si elles ont évolué. Eric Walter ne s’est toujours pas exprimé sur sa nomination.


Mots-clés :