L'interface de Google Buzz, un service intégré à Gmail
L'interface de Google Buzz, un service intégré à Gmail - DR
De notre correspondant à Los Angeles
 
L'annonce avait fuité lundi. Mais la conférence de presse organisée par Google ce mardi depuis son QG de Mountain View a permis de mieux mesurer l'importance des fonctionnalités sociales de son service Google Buzz. Avec une grande question: Google allait-il adopter une stratégie de concurrence frontale avec Facebook et Twitter. Eléments de réponse.
 
Buzz intégré à la galaxie Google
 
Buzz, c'est un service intégré à Gmail pour partager liens, photos, vidéos, posts avec ses contacts. En clair, proche d'un «wall Facebook» ou de l'esprit de Twitter –et encore plus de feu FriendFeed– comme le montre la vidéo ci-dessous:
 
 
A partir d'aujourd'hui et au cours des jours suivants, les utilisateurs de Gmail découvriront progressivement un écran de bienvenue et surtout un onglet «Buzz» sous leur boite mail –ainsi qu'une web application pour Android et iPhone tirant parti des fonctions de géolocalisation. Le «réseau» social comportera déjà tous les contacts mails et chat. L'intégration a été savamment pensée et bénéficie de tous les raccourcis clavier Gmail –mention spéciale aux galeries photos au défilement ultra-rapide en quasi plein écran, qui donnent un coup de vieux à Facebook.
 
Pertinence
 
Bradley Horowitz, responsable produit chez Google, rappelle une évidence: avec 500 ou 5.000 contacts sur Facebook ou Twitter, impossible de tout suivre. Il oublie de préciser qu'on peut créer des listes ou des groupes mais le «bruit» reste un problème majeur. Pour résoudre ce challenge, Google Buzz
  • permet de partager un message publiquement (et d'être indexé en temps réel par Google) ou bien uniquement avec certains contacts choisis, comme récemment sur Facebook.
  • suggère à l'utilisateur des messages/liens recommandés par le système, même d'une personne hors-réseau (mais dont le post a par exemple été commenté par plusieurs de ses contacts). Surtout, le système peut «apprendre» grâce au feedback de l'utilisateur.
  • hiérarchise le buzz. Pour être sûr qu'un contact lise un message, on peut utiliser la classique fonction @nom. Le destinaire le reçoit alors dans sa boite Gmail, non pas sous la forme d'un lien «cliquer ici pour lire le message» mais en accès direct, avec la possibilité d'y répondre.
 
Ouverture
 
Google Buzz est déjà branché sur de nombreux services Google (Picassa, Maps etc) mais également ceux de concurrents comme Flickr et même Twitter. Pour l'instant, à sens unique pour les gazouillis: les tweets sont intégrés à Google Buzz mais il n'est pas possible d'y répondre directement. Pour l'autre sens, Google «y réfléchit». En revanche, pas de pont avec Facebook dans l'immédiat mais Google affirme que Buzz sera totalement ouvert aux développeurs.
 
Google Wave a rencontré un certain scepticisme des utilisateurs, noyés par l'aspect temps réel. Yahoo et Microsoft n'ont pas connu un succès foudroyant en injectant du social à leur service mail. Google a cependant poussé l'intégration bien plus loin. Reste à voir à l'usage si Google Buzz offre une véritable alternative à Twitter et Facebook ou au moins un complément intéressant... Et surtout pertinent grâce l'interaction plus intelligente avec le mail et l'algorithme de recommandation.

Buzz réussi pour Google Buzz ou pas? Dites-le nous (après avoir vu la vidéo) dans les commentaires ci-dessous.


Mots-clés :