L'iPhone 3G S, disponible le 19 juin 2009
L'iPhone 3G S, disponible le 19 juin 2009 - Apple

Le mobile va-t-il détrôner l'ordinateur pour se connecter à Internet? C'est en tout cas ce qu'affirme l'analyste américaine (et renommée) Mary Meeker. Selon elle, les internautes seront bientôt plus nombreux à se connecter via leur mobile que leur ligne fixe. Explications.

Quand l'Internet mobile supplantera-t-il l'Internet fixe?

Rapidement, dans cinq ans selon Mary Meeker. C'est donc à l'horizon 2015 que le nombre de connectés via un terminal portable dépassera celui des internautes assis à leur bureau.

Pourquoi un tel virage?
Parce que les utilisateurs de mobiles vendus explosent. Selon Les Echos, on dénombre 4,1 milliards d'utilisateurs de mobiles, contre 1,6 milliard d'internautes connectés depuis un poste fixe. Si tous ne se connectent pas encore à Internet, les nouveaux modèles qui sortent chaque année intègrent généralement cette fonctionnalité. Il suffit à l'utilisateur de souscrire un abonnement permettant de surfer. Autre atout de l'Internet mobile: le développement des réseaux, qui assure une meilleure couverture 3G et permet de toucher le grand public.

A-t-on atteint un plafond?
Non, le nombre d'utilisateurs de mobiles croît encore. Les pays émergents notamment se ruent sur les téléphone portables. «Ils se multiplient même en Afrique, où ils pallient la carence des infrastructures fixes», précise le quotidien économique. En revanche, le développement de l'Internet fixe semble stagner. «Fin septembre, l'iPhone d'Apple et son baladeur connecté à Internet, l'iPod Touch, s'étaient vendus à 57 millions d'exemplaires en neuf trimestres, souligne Les Echos. Dans le même laps de temps, la communauté America Online (AOL) n'avait conquis que 7 millions de personnes, le navigateur Netscape n'avait été téléchargé que par 11 millions d'internautes.» Même constat en France. Au troisième trimestre 2009, les principaux opérateurs de l'Internet français (SFR, Orange, Bouygues et Illiad) ont recruté, en cumulé, 401.000 nouveaux clients. Et la croissance du mobile n'est pas prête de s'essouffler: le mobile devrait être le cadeau le plus offert pour Noël.


Mots-clés :