Google Wave veut être l'interface de communication du 21e siècle
Google Wave veut être l'interface de communication du 21e siècle - Google
De notre correspondant à Los Angeles 

 

La vague de Google a presque éclipsé la présentation du moteur de recherche de Microsoft ce jeudi. A l'occasion de sa conférence pour développeurs, le géant du net a présenté le projet Google Wave. Et tout le monde digère encore l'événement.

 

Google Wave, kezako? Imaginez un service de mail, une messagerie instantanée, une page Wiki, Facebook et Twitter mélangés en un joyeux mash-up, le tout dans un format complètement ouvert et tirant parti du futur langage HTML 5 (pas totalement finalisé, qui permettra notamment d'insérer de l'audio et de la vidéo dans des pages web, sans avoir besoin de télécharger un plugin pour son navigateur).

 

Tout ça semble un peu confus? Selon TechCrunch, il faut avoir vu la présentation vidéo (pas encore en ligne à cette heure) pour mesurer la puissance et les possibilités de l'application –encore dans un stade primitif, accessible uniquement aux développeurs pour l'instant.

 

Travail collaboratif

 

Les forums avaient leurs «fils» de discussions. L'application de Google aura donc sa «vague». Google décrit une vague comme «une partie conversation et une partie document». La conversation peut avoir lieu en temps réel ou en différé. Une personne peut la rejoindre à n'importe quel moment et répondre dans la partie de la vague de son choix. Perdu? Il est possible de «rejouer» la conversation dans sa globalité si on la rejoint en cours. A côté, les feeds de Facebook semblent d'un autre âge.

 

Une vague, dit Google, «est en direct». Vous voyez donc ce qui y est tapé en fur et à mesure. Pour partager des photos ou des documents, il suffit de les glisser. Wave intègre de facto une dimension collaborative (comme Google Docs).

 

Google explique également que les API, les interfaces de programation, sont totalement ouvertes. Sur la page officielle, on a l'exemple d'un jeu d'échec intégré à une vague. Google incite les développeurs à rejoindre WaveProtocal.org. Et «oui, Twitter pourra être intégré dans une vague», selon ses papas.

 

Wave sort du cerveau des frères danois Lars et Jens Rasmussen, à qui l'on doit déjà Google maps. Selon eux, «l'email a été pensé sur le modèle du courrier classique, et les messageries instantanées sur celui du téléphone». Il est temps de passer au 21e siècle. Ci-dessous, leur interview par TechCrunch.

 

 

 

Pendant quelques minutes, Microsoft a pu se réjouir d'avoir avec son moteur Bing une arme  pour venir taquiner Google sur la recherche. Avec Wave, la firme de Mountain View montre qu'en matière de web, elle garde toujours une longueur d'avance sur son concurrent.

 

Selon un rédacteur de TechCrunch présent à la conférence, Google a reçu une standing ovation comme il n'en avait pas vu "depuis des années", pas même "pour Apple". Etes-vous emporté par la vague? Vous laisse-t-elle confus ou de marbre?

 

Mots-clés :