Etre édités à 16 ou 17 ans et même à 11 ans seulement, et l'être chez Larousse, ce n'est pas un rêve mais la réalité pour trois classes de collégiens et lycéens, lauréates d'un concours scolaire, "Faites des livres", dont les réalisations viennent d'être publiées.
Etre édités à 16 ou 17 ans et même à 11 ans seulement, et l'être chez Larousse, ce n'est pas un rêve mais la réalité pour trois classes de collégiens et lycéens, lauréates d'un concours scolaire, "Faites des livres", dont les réalisations viennent d'être publiées. - Stéphane de Sakutin AFP/Archives

S’inspirant du succès de Wikipédia, l’éditeur centenaire vient de lancer larousse.fr. Le site se veut un mix entre le sérieux de l'encyclopédie Larousse et la profusion de Wikipédia: il rassemble ainsi des articles rédigés par des experts et des contributions et commentaires postés par des utilisateurs. Victime de son succès, larousse.fr était encore saturé mercredi pendant une bonne partie de la journée.

«Nous mettons gratuitement à la disposition des internautes le contenu de l’Encyclopédie universelle Larousse, soit plus de 150 000 articles et 10 000 médias, explique Isabelle Jeuge-Maynart, PDG de Larousse. Ensuite, chacun peut enrichir l’encyclopédie, sur la base du volontariat, en publiant un article ou en postant une photo sur le thème de son choix.» L’interface conviviale de larousse.fr permet au lecteur de distinguer en un coup d’œil les articles - vérifiés - provenant de l’éditeur (en orange) et ceux postés par la communauté des contributeurs (en violet).

Pour contribuer à l’encyclopédie, il suffit de créer un compte gratuit et de poster son article via une plateforme de publication en ligne. Tout comme sur Wikipédia, «les contributeurs sont libres de publier leurs contenus : nous n’avons pas pour vocation de les corriger ou d’effectuer quelque censure que ce soit, mais des modérateurs sont là pour éliminer les articles racistes, injurieux ou qui violent le droit d’auteur», précise Isabelle Jeuge-Maynart.

Détrôner Wikipédia? Cela semble mal parti...

Car contrairement à Wikipédia, larousse.fr a décidé de placer le respect et la valorisation du droit d’auteur au centre de son concept : les contributeurs signent leurs articles et sont les seuls à avoir le droit de les modifier par la suite, les autres lecteurs pouvant néanmoins les commenter ou les noter de 1 à 5. A la question brûlante sur le modèle économique, la PDG de Larousse reconnaît que le modèle sans publicité «n’est pas encore parfaitement calé». Les contenus de larousse.fr devraient toutefois rester gratuits.

Larousse parviendra t-il un jour à concurrencer Wikipedia? Cela semble mal parti. L'impossibilité pour les internautes de se connecter au site le jour de son lancement rappelle un retentissant fiasco du web à la française, Géoportail, qui rêvait de supplanter le Google Maps américain. Larousse.fr souffre aussi d'un gros défaut: il n'est pas possible de faire de lien vers les articles car tout le site renvoie à la même URL. Du coup, pas de chance, les internautes ne peuvent s'échanger des liens vers les articles et Google n'archive pas ces derniers.

Larousse promet une version 2 qui corrigera ce défaut. En attendant, Wikipédia peut dormir tranquille.


>> Et vous, avez-vous réussi à vous connecter sur ce site débordé par son succès? Si oui, Larousse a t-il une chance de supplanter Wikipédia?

Mots-clés :