Un PC portable sans Vista, mission impossible

Est-il possible d'acheter un nouvel ordinateur portable sans le système d'exploitation Vista ? Selon la loi, oui. En pratique, non. « Au moment de remplacer mon Toshiba acheté il y a deux ans avec Windows XP, je souhaitais garder la même marque et le...

Yaroslav Pigenet

— 

Est-il possible d'acheter un nouvel ordinateur portable sans le système d'exploitation Vista ? Selon la loi, oui. En pratique, non. « Au moment de remplacer mon Toshiba acheté il y a deux ans avec Windows XP, je souhaitais garder la même marque et le même environnement de travail, et par conséquent conserver le même système d'exploitation », explique Didier. Après un après-midi passé à courir d'une enseigne à l'autre, il a pu constater que la quasi-totalité des portables, à l'exception des Mac évidemment, sont vendus avec Windows Vista préinstallé. Celui qui s'équipe pour la première fois s'y retrouve peut-être, mais s'il a déjà acheté Vista ou s'il souhaite rester fidèle à Windows XP ou à Linux, il se voit facturer un, voire plusieurs logiciels dont il n'a nul besoin.

« Le plus simple, si vous ne souhaitez pas disposer de Windows sur votre PC, est de vous acheter un PC d'assembleur avec le système de votre choix », répondait Microsoft lors du lancement de Vista. « Un PC sans système d'exploitation n'a pas d'utilité, c'est comme vendre un GPS sans cartographie, explique Daniel Trachino, directeur commercial d'Acer. Nous répondons à une demande, qui correspond à 98 % du marché. A chaque fois que nous avons tenté des expériences avec Linux, cela a été un échec ».

« Cette pratique de vente liée existe depuis plusieurs années, mais elle n'est plus justifiée au regard de l'élévation du niveau général des connaissances informatiques », dénonce pourtant l'UFC-Que Choisir. Avec d'autres groupes de consommateurs, l'association a engagé plusieurs procédures judiciaires contre les distributeurs et les constructeurs de PC portables. Ils ont aussi adressé en décembre dernier une lettre à la Direction générale de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes (DGCCRF). Ils lui demandent d'agir plus énergiquement pour faire respecter l'article 122.1 du Code de la consommation - qui interdit les ventes liées - et réclament « des conclusions sur un dossier dont la DGCCRF est saisie depuis fort longtemps ». Laquelle attend que la justice se prononce.

En attendant , l'Association Française des Utilisateurs de Logiciels Libres (AFUL) a mis en en ligne un guide du remboursement à l'usage de ceux qui veulent se faire rembourser les logiciels qui leur ont été imposés...

Le 13 février, un juge de proximité de Libourne a condamné le constructeur ASUS à rembourser les logiciels imposés à l'achat d'un ordinateur neuf. En septembre dernier, le tribunal de proximité de Puteaux avait déjà condamné le constructeur ACER à reverser à un consommateur 311€ sur un achat de 599 € pour cause de vente liée. Le fabriquant de l’appareil- dont le contrat de vente limitait le remboursement de logiciel à 30 €-, a introduit un recours devant la Cour de Cassation qui doit être examiné dans les semaines qui viennent.


Mots-clés :

Aucun mot-clé.